réseau d’alerte et de solidarité Engagement contre la pauvreté aux Minguettes

, par  pamillet , popularité : 13%

Le réseau d’alerte et de solidarité a été créé par des communistes, et notamment André Mazuir, ancien responsable syndical de l’usine Bosch, comme un outil pour développer l’action contre les expulsions.

Il est devenu un des lieux importants de mobilisation des habitants de ce quartier où se concentre la grande pauvreté, la précarité, et leur cortège de difficultés de vie.

JPEG
Ce n’est donc pas anodin que ce réseau organise en plein cœur du plateau sa rencontre annuelle avec une quarantaine de personnes dont le maire Michèle Picard, le sénateur Guy Fischer, la conseillère générale Marie-Christine Burricand...

Des familles qui ont été confrontées à une menace d’expulsions et d’autres qui craignent de s’y retrouver sont là. Les militants du quartier qui ont animé une action contre la hausse des charges de chauffage aussi.

La discussion porte bien sûr sur des questions concrètes. Comment poursuivre l’action sur le coût du chauffage ? Le premier résultat d’un gel de la hausse sur deux mois peut-il être prolongé ? Le bailleur devait annoncer la prévision pour 2012, sachant qu’une baisse était attendue ? ..

Et puis de nouvelles questions sur la consommation d’eau, les nouveaux compteurs relevés à distance inquiètent certains qui ne comprennent pas les données de consommation qu’ils reçoivent chaque mois...

Comme toujours, l’enjeu est de passer d’une question individuelle à une démarche collective. Car les habitants disent souvent qu’ils sont mal reçus chez le bailleur, qu’ils n’ont pas eu de réponse à leurs démarches.. Mais quand un militant organise une rencontre, il est toujours reçu par les bailleurs publics qui font l’essentiel du quartier, et l’action collective menée à l’automne sur les charges a été efficace. Comme le dira Maeva, une des militants du quartier, il ne faut pas venir se plaindre aux militants et puis ne pas venir à la manifestation ! A la dernière rencontre avec le bailleur pour porter une liste de revendications individuelles, beaucoup de ceux qui avaient posé une question précise étaient absents...

Cette question de la mobilisation est centrale pour les communistes. Entre renoncement et coup de colère violent, organiser une "manifestation" populaire de masse est l’enjeu principal du quartier.

La réunion prendra d’ailleurs tout son sens quand un des participants demandera comment se passe précisément une expulsion. On comprend vite qu’il est concerné et s’inquiète pour le 15 Mars, date d’ouverture de la chasse aux pauvres...

André Mazuir et Michèle Picard, le rassureront en précisant dans le détail les procédures qui malgré tout protègent partiellement le locataire. il faut une décision du préfet, et les services sociaux de la ville font tout pour négocier une alternative avant. Normalement, la loi Dallo interdit l’expulsion sans relogement...

Mais André dira aussi le scandale que représente la procédure actuelle qui ne donne qu’une date d’expulsion "à partir de..." Il y a quelques années, la date d’expulsion était connue et les services de la ville, comme les militants pouvaient s’organiser et... les premiers pour négocier une alternative, les seconds pour empêcher physiquement l’expulsion. Mais depuis 2 ans, on ne connait pas la date, cet qui est terrible pour une famille qui se demande chaque matin si le camion et la police sont là pour les expulser.

C’est toute l’importance du rassemblement en préfecture le 15 mars pour soutenir les maires qui prennent des arrêtés contre les expulsions, et de la manifestation prévue le lendemain à Vénissieux. La discussion revient sur la nécessité de cette mobilisation... A 100 personnes devant le tribunal, le préfet ne prend même pas le temps d’y réfléchir. A 300, il va s’en occuper, et si on se retrouve 1000... il est sûr qu’il va en tenir compte et pourquoi pas, accepter un moratoire...
JPEG

Un militant s’interroge... Est-ce que Sarko, après les "sauvetages temporaires" d’usines pendant la campagne pourrait décider d’un geste sur les expulsions ? Pas sûr au contraire, tant il mène une campagne sur les divisions du peuple... En tout cas, pour les présents, prononcer son nom suffit.. c’est le brouhaha.. on va le virer !

Annonces

Sites favoris Tous les sites

5 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation

AgendaTous les événements

septembre 2017 :

Rien pour ce mois

août 2017 | octobre 2017