La cotisation au coeur de l’organisation... conférence de section de Vénissieux

, par  Blandine Chagnard , popularité : 6%

Cotisation et organisation du parti

En partant de ce qui vient d’être dit sur la nécessité d’une organisation révolutionnaire et sur notre vécu depuis 3 mois dans nos relations avec la fd, quelques mots sur les cotis et l’orga du parti

Quel parti veut la direction ?

On nous propose de modifier le versement des cotisations, il faut regarder de prés ce que ça cache

Passer des 4/4 au 3//3 ce n’est pas que pour l’argent car la fd n’y gagnerait que 8%.

C’est la conception d’un parti de masse qui est profondément remis en cause.
On comprend aujourd’hui pourquoi ils nous ont tant « embêtés » depuis 3 mois.
On le gène pour au moins deux raisons : on est en grande majorité pour un texte alternatif, révolutionnaire et plus grave encore, les quartiers populaires les gênent. Moi je suis fière de nos 780 adhérents à Vénissieux.

On dirait qu’ils veulent un parti de notables avec des élus et quelques adhérents pour faire tourner la boutique. Le parti de la sociale démocratie en France est largement sur ce modèle ce qui est normal car c’est leur conception de l’organisation de la société. Nous nous sommes pour le socialisme, cela induit plusieurs choses.

Je reste convaincue que les gens ont besoin d’une organisation politique de proximité, le plus près d’eux et de leur problème et leur envie de changer le monde, construire avec eux le changement de société, le passage au socialisme.

Dans l’article de ???, dans l’huma, on nous explique que c’est la réalité, qu’il y a de moins en moins de cellule donc ce n’est pas la peine de les faire perdurer, qu’il vaut mieux tout de suite les supprimer : car c’est bien de cela qu’il s’agit supprimer la base que représente les cellules.
Ce n’est pas parce que cela ne marche pas qu’il fait les supprimer, il faut au contraire les préserver car c’est une démarche révolutionnaire que d’avoir une organisation politique qui met dans ses statuts la volonté de faire au plus près des gens et de tout mettre en œuvre pour y arriver.

Tous ces derniers mois où la direction départementale nous a traité de tricheur, de malhonnête (et récemment de mauvais militant !) m’ont été très pénible personnellement à vivre. Puis j’ai compris que ce n’est n’était pas contre moi quand j’ai lu la proposition des nouveaux statuts. C’est ce à quoi la direction nationale veut tendre. Attention camarades, ils sont entrain de remettre en profondeur la substance même du parti communiste français. Comme je le disais, aujourd’hui ce n’est pas la question des 4/4 en 3/3 mais c’est bien la remise en cause en profondeur de l’axe révolutionnaire du parti communiste.

Il y a un grand danger à la suppression des cellules, ce n’est pas par soucis d’arrière garde, mais parce que c’est une nécessité pour organiser la lutte. Leur argument « de tenir compte du terrain » ne tient pas, sinon on ne verra jamais le socialisme car si aujourd’hui le socialisme n’est pas perçu comme une réalité dans la tête des gens, nous savons pourtant que le socialisme est une nécessité, le socialisme reste notre objectif, et pour y arriver nous avons besoin des cellules.

Donc en l’état je ne voterai contre les nouveaux statuts

Et puisque j’ai la parole un mot sur le texte rallumer les étoiles ; je comprends qu’on va continuer de s’occuper « des pauvres » ce qui n’est pas si mal en soi, mais ce qui est grave c’est que c’est au détriment des « exploités ». Ce n’est pas une erreur de langage mais bien une volonté de s’occuper des questions sociétales et parler de moins en moins du monde du travail et de la lutte des classes !

Blandine Chagnard

Conférence de section du pcf de Vénissieux 24 25 janvier 2013

Annonces

Sites favoris Tous les sites

21 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation