De la commune de Paris au Parti Communiste Libanais

, par  hussein sabbah , popularité : 3%

Le Parti communiste libanais (PCL) qui a été fondé en 1924, est le plus ancien des partis politiques libanais, existe sur tout le territoire libanais et dans toutes les communautés. Dès sa création Le PCL milite pour :
- Un Etat démocratique, laïc et indépendant.
- Un socialisme humanitaire.
- La suppression du confessionnalisme politique.
- La réforme socio-économique dans le but d’établir la justice sociale.
- L’opposition à toutes les formes de corruption qui résident dans l’administration, la justice et la sécurité et qui croissent dans le giron des quotas électoraux confessionnels.

Le PCL a suivi la route de la « commune de paris » et de la révolution « d’octobre 1917 », a fortement engagé dans la lutte contre toutes les formes d’occupation et les combats de la libération nationale au Liban et au moyen orient. On peut citer trois périodes :

- La période de « mandat »  : le PCL a engagé dans la lutte contre la présence occidentale au Liban et au moyen orient, (surtout au Liban et en Syrie), des militants communistes tombés martyres ou condamnés par la justice militaire de l’occupation pour leurs rôles et leurs activités face à l’occupation. De ce point on n’oublie l’engagement et le rôle joué par nos camarades communistes français, surtout à paris durant la négociation pour l’indépendance du Liban où le PCF a joué un rôle considérable.

- La période de la guerre au moyen orient et la guerre civile au Liban : le PCL est l’un des premiers partis politiques à organiser la résistance face à l’occupation Israélienne. Nous avons participé activement à tous les mouvements de libération depuis le début de la crise palestinienne où nous avons fondé le mouvement « Al Ansar » au sud-Liban pour faire face à l’agression israélienne, et « Al Haras Al Chaabi », le gardien populaire, pour sécuriser les villages frontaliers avec la Palestine occupée et « jammoul », le front de résistance patriotique libanais en 1982, suite à l’occupation israélienne du Liban jusqu’au Beyrouth. Encore notre route avec le PCF se croise de nouveau, surtout sur la cause palestinienne et la crise libanaise. Nous n’oublions pas les camarades et les bénévoles communistes et progressistes français, à l’initiative du secours populaire français et libanais, activement participaient à tous les chantiers de construction et aux hôpitaux pour aider le peuple libanais à surmonter les conséquences de l’agression israélienne et de la guerre civile. Encore l’accueil chaleureux parmi les familles français pour les enfants et les blessés.

-  La période de l’après guerre au Liban et au monde : le changement qui a eu lieu à la seine internationale après la fin de la guerre froide a devenu pour nous une question cruciale et urgente et une préoccupation quotidienne, surtout avec l’hégémonie impérialiste incarnée par les Etats Unis et ses alliés occidentaux. Cette phase de conflit nous a obligés de réorganiser nous activités avec les autres composants politiques et associatifs partenaires sur le plan régional et international pour faire face à cette situation et mettre fin à cette situation d’insécurité et d’injustice qui surgissaient dans tous les domaines et dans des différents coins du monde. Pour cela et depuis un bon temps, nous avons engagé dans des activités d’une dimension internationale avec nos partenaires et camarades, notamment les partis communistes et progressistes, dont le PCF est en premier rang.

Un monde solidaire, humain et légitime reste un objectif pour nous. Pour cette raison nous sommes ici avec vous et pour cela nos chemins de militantisme se croisent souvent. Les valeurs de notre socialisme devraient rester pour nous, forces progressistes et communistes, un plan d’action et un souci qui demande toujours notre engagement et notre travail mutuel et responsable.

Hussein SABBAH

PC Libanais

Annonces

Brèves Toutes les brèves

Navigation