Contribution de Nicolas Maury

, par  levenissian , popularité : 1%

Cher.e.s camarades, en quelques mots je souhaite expliquer le sens de mon soutien au texte alternatif de base commune pour le 38ème congrès du PCF et convaincre de l’utilité de voter pour ce dernier

Cher.e.s camarades, en quelques mots je souhaite expliquer le sens de mon soutien au texte alternatif de base commune pour le 38ème congrès du PCF et convaincre de l’utilité de voter pour ce dernier

Ces derniers temps mon esprits et mon engagement était (et est toujours) tourné au delà des Pyrénées, vers cette Catalogne niée, interdite. Mais il faut aussi ne pas négliger l’existant et ne pas oublier l’importance de mener la lutte des classes partout, car la bourgeoisie est partout.

Les défis du 21ème siècles sont contenus dans la crise du capitalisme et la crise de son système d’exploitation qui détruit l’humanité et son environnement. Il n’y aura pas de solutions viables à la survie de l’humanité et de son environnement sans sortie du système capitaliste.

Pour cela, il est important de disposer d’un Parti communiste fort, conscient de son rôle et de l’urgence. A ce jour, seul le texte "Pour un manifeste du parti communiste du 21ème siècle" permet d’engager la reconstruction d’un Parti communiste conscient et fort.

Pourquoi je soutiens le texte "Pour un manifeste du parti communiste du 21ème siècle" ?
Il y a une urgence : Sauver le Parti communiste de sa disparition

Idéologiquement je suis beaucoup plus proche du texte alternatif proposé par la "tendance" (dite "P15") animée par Emmanuel Dang Tran. Mais une motion de censure n’est pas la meilleur des solutions pour mettre un terme à la disparition du Parti communiste.

Je ne crois pas que le texte proposé par 49 membres du CN puisse permettre de mettre un terme au cycle de déclin/disparition du PCF, ni que le "printemps" soit possible en donnant les clefs du Colonel Fabien à la France Insoumise. Plus le temps passe, plus la France insoumise montre qu’elle n’est pas une alternative crédible au capitalisme.

Le texte "Pour un manifeste du parti communiste du 21ème siècle" explique très clairement que le pronostic vital du PCF est engagé et que sans une action concrète lors de ce congrès, le PCF ne pourra pas espérer sortir du processus de disparition engagé il y a déjà plus de 24 ans.

Le sens de mon soutien

1- L’urgence du bilan et de l’autocritique pour sortir de notre opportunisme et de notre électoralisme miteux

A- Revenir sur le bilan de la période 2016-2017

Et ainsi montrer que la direction du Parti (son Conseil National inclus) a complètement navigué à l’aveugle, courant d’une position opportuniste à une autre, courant derrière des chimères électorales, pour finalement se manger le mur d’arrogance d’un Mélenchon débarrassé de son encombrant ex-allié communiste.

B- L’urgence de faire le bilan des directions nationales et des stratégies de l’éternel échec

Le XXIXème congrès du PCF qui se déroule à La Défense (Nanterre) est le congrès de "La Mutation" (celui de Martigues ne fait que confirmer les thèses adoptées à La défense). C’est le congrès qui décide dans les faits, l’abandon du marxisme, du socialisme comme étape dans le processus révolutionnaire, et de l’analyse stratégique visant la prise du pouvoir. De ce congrès découle un certains nombres de processus, de stratégies qui aboutissent aujourd’hui a la situation que nous connaissons.

1- L’effacement électoral du PCF.
2- L’affaiblissement durable des structures militantes.
3- L’effondrement massif du nombre d’adhérent.e.s.
4- L’absence de programme audible et crédible.
5- La disparition médiatique (perte de l’Humanité, absence dans les médias - même publics - de masses ...).

Et à chaque séquence de vie interne, les points ci dessus se renforcent. Quelque soit la stratégie adoptée : Gauche plurielle / collectifs antilbéraux / Gauche populaire et antilibérale / Front de gauche ... A chaque fois plusieurs facteurs se répètent :

1- Absence de bilan sur les échecs électoraux.
2- Absence de bilan sur l’état des structures politiques.
3- Absence de remise en cause des directions (regardez les membres du CN, la majorité on connu ces échecs et ils sont toujours en place).
4- Effacement du PCF au nom du "rassemblement" (rajouter les adjectifs - au choix - suivants : populaire, majoritaire, de gauche ...).
5- Nouvelle stratégie, avec les mêmes méthodes, les mêmes mots, les mêmes personnes.

Conséquence : Le PCF subit un nouvel échec !

Concrètement, il devient urgent de faire le bilan de la période écoulée (2016-2017), mais aussi du Front de gauche (2009-2016) et des diverses stratégies qui ont toutes échouées (sauf 2005).

Pourquoi je soutiens le texte "Pour un manifeste du parti communiste du 21ème siècle" ?
2- Poser la question du pourquoi nous sommes un Parti Communiste, revenir au Congrès de Tours, notre acte fondateur

Il faut revenir à ce qui fait de nous un Parti Communiste.

Il est urgent de rappeler que nous venons le l’échec de la IIème Internationale face à la grande boucherie entre les puissances impérialistes que fut la guerre de 1914-1918, que nous venons de la grande révolution socialiste d’octobre et de l’immense vague d’espoir qu’elle a développée dans nombre de pays. Et que du chaos que crée la bourgeoisie, continuant sa recherche de l’accumulation du profit, nous devons générer une prise de conscience, celle du prolétariat et de sa mission révolutionnaire libératrice.

Nos aîné.e.s ont su prendre en compte ces nécessités historiques et politiques. Ils/elles ont fait le choix de construire un parti politique qui serait celui du communisme.

Un parti dont le rôle révolutionnaire s’oriente pour la prise du pouvoir par le prolétariat et que nos camarades n’avaient pas peur d’affirmer la nécessité de la dictature du prolétariat comme une réponse démocratique à la tyrannie de la bourgeoisie et de son système représentatif. Une des mission que notre parti doit retrouvé, c’est la mobilisation du prolétariat et la (re)construction d’une conscience de classe.

Que le parti doit se défaire de l’électoralisme et pour actualiser la pensée, que nous devons clairement affirmer notre volonté de dynamiter le système étatique bourgeois pour créer une société radicalement différente (il existe plusieurs axes qui méritent d’être analysés. Le premier que nous connaissons est celui des "Soviets").

3- Engager les combats pour faire du PCF un réel parti d’avant-garde

Des pistes sont proposées aux communistes dans le cadre du congrès. Voici lesquelles méritent d’être mise en avant pour répondre aux défis de notre renaissance.

A- Engager le bilan et l’autocritique du Parti.

B- Construire le processus révolutionnaire doit être envisagé comme une période d’abolition des aliénations et d’appropriation sociale des moyens de production et d’échange.

C- L’écologie, et donc notre survit en tant qu’espèces vivantes, se définit comme l’une des batailles idéologiques structurantes, qui peut aider à définir notre projet de société.

D- Relancer notre internationalisme et enfin trancher le débat sur la question de l’Union européenne.

E- Réaffirmer le rôle révolutionnaire du PCF, en l’engageant dans toutes les batailles (élections inclus) et dans tous les lieux où le communisme peut trouver un écho (comme dans les entreprises).

F- Réorganiser le PCF. Renouveller les directions et leur fonctionnement. Former les communistes. Réindentifier le PCF, notamment par une communication nouvelle et efficace.

G - Reprendre la main sur L’Humanité.

Nicolas Maury
https://www.editoweb.eu/nicolas_maury/Pourquoi-je-soutiens-le-texte-Pour-un-manifeste-du-parti-communiste-du-21eme-siecle_a13491.html

Annonces

Sites favoris Tous les sites

9 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

  • Avantages acquis

    Le député LR Guillaume Peltier dénonçait le 4 avril sur France Inter le statut des cheminots en (...)

  • Agenda militant mars 2018

    3 mars, 10h, rencontre "Industrie, Emploi, Service Public", Salle Labourbe (6 rue Jeanne (...)

  • Avec les communistes de Lyon

    La nuit de samedi à dimanche, le local du parti de la Croix Rousse montée de la grande cote, a (...)

  • Et la lutte continue....

    Une chanson soviétique des années 70 reprise lors des cérémonies du centième anniversaire de la (...)

Navigation