Declaration des initiateurs et soutiens du Manifeste dans le Rhône

, par  Marie-Christine Burricand , popularité : 7%

Les communistes ont choisi « Le Manifeste pour un parti communiste du 21ème siècle » comme base commune de discussion de leur congrès extraordinaire. Ce texte soutenu par 1400 communistes présents dans tous les départements, obtient 42% et arrive en tête.

Pour la 1ère fois le projet de la direction nationale n’est pas retenu, 63% des communistes l’ont désavoué. Le « Manifeste » arrivé en tête dans 40 départements et second dans 45 autres a une légitimité incontestable. Les communistes ont créé une situation inédite à la hauteur du congrès extraordinaire qu’ils ont exigé dès le mois de juin 2017.

Leur choix du « Manifeste » est l’expression de leur volonté d’une profonde réorientation politique de leur parti, avec une stratégie et des directions nouvelles aptes et déterminées à mettre en œuvre cette réorientation pour un parti communiste plus offensif, plus combatif, plus présent dans les luttes et rompant avec une stratégie d’effacement ayant conduit à un effondrement électoral comme au plan de l’organisation au point d’être devenu illisible et peu efficace malgré l’engagement des militants, de nos élus et de nos parlementaires.

Dans le Rhône, 67.6% des communistes, à jour de leurs cotisations, ont participé au vote. Très majoritairement avec 54.6%, le « Manifeste » arrive en tête. Comme au plan national, les communistes du Rhône ont trouvé avec le « Manifeste » le socle d’un renouveau pour un PCF utile au peuple pour combattre et dépasser le capitalisme, ouvrir la voie à une nouvelle civilisation en s’appuyant sur des propositions novatrices pour irriguer le débat public et engager les rassemblements nécessaires à la construction de rapports de forces favorables au monde du travail et à l’ensemble des citoyens.

C’est une chance pour notre peuple à un moment où une majorité de Français ne se retrouve plus dans les choix politiques de ces dernières années, mais où l’abstention, le repli sur soi, la stigmatisation obstruent les chemins des rassemblements nécessaires pour une transformation révolutionnaire de la société.

Une nouvelle page historique du parti communiste est en train de s’écrire ! Cela a pu commencer à se faire dans l’unité de diverses sensibilités communistes qui se sont rassemblées autour du « Manifeste » pour changer les choses afin que le parti communiste continue d’exister dans notre pays. Cette unité est rassurante pour les communistes quant au devenir de leur parti et un encouragement pour les anciens communistes à reprendre leur place dans notre parti pour mener les combats émancipateurs.

Dans cette démarche, la campagne des élections européennes de 2019 qui est lancée doit prendre une autre dimension avec Ian Brossat comme tête d’une liste de large rassemblement faisant des contenus transformateurs le ciment de celui-ci.

Il revient maintenant, dans cette nouvelle phase de préparation du congrès, de consolider et d’élargir cette unité. Pour cela, les directions collectives du parti doivent être garantes du respect du choix des adhérentes et adhérents. Elles doivent prendre les dispositions pratiques pour poursuivre le débat avec le maximum d’adhérents, en visant à enrichir la base commune au travers des discussions et amendements.

Les conférences de section et la conférence fédérale du Rhône seront des moments forts de ce travail collectif dans lequel les adhérentes et adhérents de notre parti sont appelés à s’investir avec confiance.

Lyon le 11 octobre 2018

Annonces

Sites favoris Tous les sites

20 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation