Je vote la base commune en remplaçant deux des textes insatisfaisants. Jean-Louis Cailloux

, par  communistes , popularité : 7%

Jean-Louis Cailloux - section de Suresnes - FD 92.

Je vote la base commune en remplaçant deux des textes insatisfaisants.

a) Visée communiste :

Amendé au CN de janvier, tout n’y est pas faux, mais, Il est très “ retro ” et définit encore le communisme par défaut. Il porte des traces de gradualisme. Faible sur la question de l’Etat et la nation, il débouche sur une sorte de communisme, “ grand tout ”, brouillon.
Peut-on motiver ainsi l’engagement des jeunes et du peuple ?

Donnons plutôt à lire et à “ vivre ” des idées et des actes inscrits dans la visée communiste concrète, répondant aux exigences et aux besoins, parce qu’appuyant les luttes, sur les avancées théoriques marxistes récentes !

Voilà ce à quoi s’attache le seul texte alternatif portant sur la visée.

Loin de l’économisme, il aborde la question difficile, devant l’hégémonie capitaliste, de repolitiser les questions économiques et financières et des pouvoirs. Il traite des questions sociétales.

Concentré sur des objectifs précis, expérimentables dans l’action, opposables aux pratiques capitalistes pour le dépassement, y compris par des révolutions institutionnelles.

b) La stratégie notre ambition.

N° 1 du débat., Le texte après un bon début, réduit au final, notre stratégie aux élections. Il garde le silence sur la nécessité de la remontée des idées communistes dans les luttes et les institutions. Or elle seule peut garantir l’influence électorale et le nombre d’élus auxquels les communistes attachent une grande importance.

Trop déconnecté des luttes, il pousse à éluder le lien entre contenu et candidatures et à poser la candidature communiste comme une question en soi, indépendante des grands axes d’un projet transformateur.

S’Il avance l’idée d’une candidature communiste, il rejette un échéancier précis. Sous prétexte d’une recherche d’accord de sommet “ de rêve ”, il subordonne, au détriment des communistes, la primeur des décisions concernant programme et candidatures, à ces alliés “ du 3éme type ”.

Une lecture attentive montre que la démarche comporte deux risques :
- pas de candidat communiste lié au contenu que nous souhaitons.
- le Parti absorbé au sein d’une formation politique d’une autre nature.
- 1300 signataires alternatifs s’y opposent, mais un seul texte alternatif l’exprime sans rejet global de la base commune.

Ouvert au débat, clair sur le besoin d’une candidature communiste, sur l’influence du parti et le rassemblement. Il assure une maîtrise décisionnelle effective des communistes.

Plus concrets, soumis à la discussion, ces deux textes alternatifs peuvent améliorer le projet de base commune.

Annonces

Sites favoris Tous les sites

21 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation