« Nous avons besoin de vivre dans la dynamique de la campagne référendaire ! » François Bourven

, par  communistes , popularité : 9%

« Nous avons besoin de vivre dans la dynamique de la campagne référendaire ! ». C’est par ce type de formule que commencent presque toutes les interventions des communistes, que ce soit, lors des conseils départementaux, lors des assemblées générales, et dans la plupart des conversations entre camarades. On pourrait s’en inquiéter, dire que la droite est à l’offensive, que nous avons un congrès à préparer et que nous n’avons pas le temps de regarder en arrière...Mais si l’on écoute attentivement, Tous regardent en avant !

Les rencontres des derniers mois, les distributions de tracts aux portes des entreprises, sur les marchés, les discussions entre amis, dans la famille, les débats passionnés et passionnants...Une certitude est née, la grande majorité des Français veut rompre totalement avec les politiques menées depuis des décennies, elle est prête à faire de la politique, à chercher des solutions pour l’avenir et à les faire appliquer.

Le 33e congrès doit donner les moyens aux communistes de travailler dans ce sens, ils le disent tous, la stratégie du parti ne doit pas être un verrou et nous empêcher de participer au rassemblement populaire. Les textes du CN sont à la hauteur de l’enjeu, une base de travail pour le congrès et un outil pour la vie militante, la sérénité des débats en atteste.

Et des débats, il y en a, la démocratie est en marche, preuve s’il en fallait que notre parti est en bonne santé. Aucune occasion n’est perdue de confronter les points de vue. C’est parfois passionné, mais toujours respectueux. On organise une formation, les thèmes du 33e congrès sont à l’ordre du jour. On passe d’un forum à la préparation de la conférence fédérale, du congrès aux répliques à opposer à cette politique de la violence et de la casse sociale... On participe à une manif contre le surarmement nucléaire, on en profite pour parler du congrès, de toute façon nos partenaires ne manquent pas de nous interroger sur l’avenir... On réfléchit, ensemble, à l’organisation des débats dans les sections et les cellules. Les communistes s’intéressent à leur congrès, tant mieux mais l’organisation doit suivre ! Toujours, la même volonté de converger vers une alternative, ambitieuse et généreuse ou l’homme est le centre des préoccupations, qui marque une rupture avec l’ère de la précarité. Un rassemblement populaire est nécessaire, nous sommes quelques uns à être persuadés qu’il est possible, il pourrait se faire sans nous ! Les communistes doivent en être, c’est le 33e congrès qui nous le permettra !

François Bourven
Secrétaire fédéral
Finistère

Annonces

Sites favoris Tous les sites

21 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation

AgendaTous les événements

septembre 2017 :

Rien pour ce mois

août 2017 | octobre 2017