La révolution d’octobre a construit un grand pays socialiste ! Intervention de Tatiana Desiatova (KPRF)

, par  communistes , popularité : 24%

Traduction de Marianne Dunlop
Transcription en texte de Carole Duperay

Chers camarades, c’est un grand honneur pour moi d’être avec vous qui vous êtes rassemblés pour célébrer le centième anniversaire de la grande Révolution d’Octobre. Et d’autant plus que nous sommes ici dans une ville révolutionnaire, la ville de Lyon, qui était la ville des Canuts. Et c’est une grande joie pour moi de rencontrer ceux qui ne se rendent pas, ceux qui dans des circonstances difficiles continuent la lutte pour nos idéaux communs.

Nous croyons que par nos efforts communs nous saurons construire un avenir radieux, honnête et digne. Le centenaire de la Grande Révolution socialiste d’Octobre qui nous rassemble ici est célébré dans le monde entier. Aujourd’hui dans chaque coins de la terre il y a des gens dont les coeurs battent au simple nom de Lénine, de Parti et du pouvoir soviétique.

A l’époque, dans le lointain 1917, ce furent les 10 jours qui ébranlèrent le monde et dans tous les coins du monde se sont répandus des slogans courts mais compréhensibles dans le monde entier : « la paix aux peuples ! », « la terre aux paysans ! », « les fabriques aux travailleurs ! », « le pouvoir aux Soviets ! ». Tout le monde les a entendu. Ce sont les gens simples qui par leur travail créent toutes les richesses sur la terre. Ce sont les peuples opprimés des colonies dont le capital pressait les derniers sujets et les soldats qui pourrissaient dans les tranchées pensant la Première Guerre mondiale. Des millions de personnes ont reçu l’espoir.

En Russie s’est produit non seulement une Grande Révolution socialiste, ici pour la première fois est né un Etat qui incarnait en lui-même les rêves les plus profonds de l’humanité. Le rêve de Liberté, d’Egalité et de Fraternité : ces slogans qui sont connus du monde entier depuis la Révolution française. Ce rêve semblait impossible jusqu’à ce que Lénine et ses compagnons de lutte soulèvent le peuple dans une insurrection contre le joug séculaire de l’oppression. C’est pourquoi la Grande Révolution d’Octobre a été non seulement un pas vers des transformations politiques et sociales incroyables mais est aussi imprégnée de transformations morales qui ont transformé le monde et ont changé la vision du monde sur tout la planète. Comme l’a dit le leader de la lutte de libération nationale en Inde, le premier ministre Nehru, la Révolution soviétique a fait avancer énormément l’humanité, lui a fait faire un pas de géant et allumer un flambeau qu’il sera impossible d’éteindre.

Les résultats ont frappé la terre entière. Avant tout c’est le rassemblement et la réunification du pays. Le régime tsariste n’avait pas su maintenir le pays ensemble qui est tombé en morceaux. Et c’est sous l’égide du pouvoir soviétique qu’a été crée un pays entier : l’Union soviétique. La 2ème question c’est l’économie. Un tel progrès qui a existé en Union soviétique est absolument inouï dans l’histoire mondiale. Depuis la Révolution jusqu’en 1941 ont été construites environs 2000 entreprises industrielles et plus de 300 viles nouvelles. Dès 1930, le chômage a été liquidé, la production d’énergie électrique a été multipliée par 23 ! Les rythmes de développement de l’économie dans les premiers quinquennats de Staline étaient à 15, 16 et même 20 %. La part de la Russie sous le tsarisme était de 5% de la production mondiale et dans l’Union soviétique elle était de 20 % ! Tout au long du pouvoir soviétique le potentiel économique a été multiplié par 70 ! Voilà ce que c’est que le miracle soviétique.

Le gouvernement soviétique utilisait de manière rationnelle tout l’espace de son pays. Les forces productives étaient réparties sur l’ensemble du territoire et c’est cela qui a permis pendant la Grande Guerre Patriotique d’évacuer 1500 entreprises en Sibérie et plus de 10 millions de personnes ! Ainsi un potentiel industriel énorme a été rassemblé et ça a été une des raisons de la victoire sur le fascisme. On pourrait dire beaucoup de choses sur la victoire contre le fascisme mais c’est uniquement le système socialiste qui a prouvé qu’il était possible de vaincre le fascisme. Devant l’ennemi le destin de l’Union soviétique était un destin commun et même les enfants des membres du bureau politique, y compris Staline, ne se cachaient pas loin à l’arrière mais se battaient sur le front de la Grande Guerre en même temps que leurs compatriotes.

Pourquoi les peuples de ce pays étaient près à se battre et à défendre le pouvoir soviétique ? En quoi ce pouvoir était différent de n’importe quel autre pouvoir ? Il était différent parce que pour la première fois dans l’histoire de l’humanité l’Etat était dirigé non pas par des oligarques ou par l’aristocratie mais par les représentants des travailleurs, des paysans, des employés. A travers l’action des soviets des travailleurs il y avait une constitution qui garantissait à chacun des droits exceptionnels. Le destin d’un homme dépendait seulement de ses capacités et de ses efforts et non pas de son porte-monnaie. Chacun avait des possibilités très larges et tous ces biens sociaux étaient accessibles à tous.

En premier lieu il y avaient les droits fondamentaux : le droit au travail, la journée de travail de 8 heures, les congés payés annuels, le logement gratuit, l’éducation générale, professionnelle et supérieure gratuite, la médecine gratuite, les séjours en sanatorium gratuits, l’utilisation des crèches, des jardins d’enfants gratuite... Tous ceux qui avaient terminé des études supérieures recevaient automatiquement un travail et un logement. Et sous l’influence de l’Union soviétique ce genre de droit a été répandu peu à peu dans d’autres pays.

Avant la Révolution en Russie 90 % de la population était analphabète, l’espérance de vie était en moyenne de 30 à 35 ans, la journée de travail était de 14 à 16 heures, la mortalité infantile atteignait50 %, cela signifie qu’1 enfant sur 2 mourrait ! En un temps historique très court le pays s’est transformé en une grande puissance industrielle avec une agriculture développée. Pour le nombre de brevets déposés l’URSS occupait la 2ème place mondiale. Malgré le fait que notre pays ait été traversé au XX ème siècle par 3 guerres épouvantables ! Sur le territoire des Etats-Unis il n’y a jamais eu de guerre ! La Première et la Deuxième Guerre mondiale ont enrichi les Etats-Unis et les a transformé en centre financier mondial !

Par rapport à l’URSS on pourrait répéter de nombreuses fois le mot « premier », « meilleur ». Nous sommes fiers de cela. Nous sommes fiers de ce qu’aux olympiades nos enfants, nos collégiens, nos lycéens avaient toujours les premières places. L’URSS avait le meilleur système de santé, de prophylaxie des maladies du monde, le meilleur système sportif de masse. On peut encore répéter très souvent le mot « premier » par exemple la première centrale électrique nucléaire, le premier brise glace atomique, le premier satellite artificiel de la terre, le premier cosmonaute du monde, le communiste Iouri Gagarine, la première station orbitale internationale (MIR), la première navettespatiale. Plus de 40 % du transport de passagers en avion se faisait sur des avions soviétiques. Et ce sont seulement quelques exemples !

Mais le principal c’était la liberté. La liberté que le socialisme donnait à chaque personne était la liberté de ne pas être miséreux et de ne pas être exploité. La liberté de ne pas craindre de perdre ton travail demain, de ne pas craindre de ne plus pouvoir payer ton loyer, ta nourriture, tes vêtements, tes médicaments, de ne pas pouvoir donner une éducation à tes enfants, leur donner à manger, de ne pas pouvoir soutenir tes vieux parents ! C’est la liberté de se sentir une personnalité et non pas une marchandise sur le marché de l’emploi. Une liberté pour tout le monde indépendamment de ton origine, de ta nationalité, de ta profession. Seule une telle liberté peut être considérée comme véritable car sans elle toutes les autres libertés perdent leur sens !

Sans Octobre 1917, il aurait été impossible d’obtenir la victoire contre le fascisme en 1945. C’était une guerre absolument terrible qui ne pouvait être gagnée que par un peuple qui avait un idéal commun, une tâche commune, une foi commune, une culture commune, une propriété commune et un peuple qui soutenait les mouvements de libérations nationales se battant contre le fascisme.

Après la grande victoire s’est formé un camp socialiste et le socialisme a acquis de nombreux partisans sur tous les continents. Ses idées ont inspiré pour la lutte tous les peuples pour leurs indépendances. Les grands penseurs de notre époque moderne comme le Mahatma Gandhi, Ernesto Guevara, Fidel Castro, Nasser, Nelson Mandela, Hugo Chavez et d’autres qui ont lutté pour le bonheur du peuple se sont inspirés de cette révolution. En 1985 le monde socialiste occupait 25 % de la surface de la terre et produisait presque la moitié de la production industrielle mondiale. Mais la conquête la plus importante du Grand Octobre c’est le fait que notre exemple a rendu le monde meilleur, plus humain, plus juste. Donc vous me permettrez de terminer maintenant mon exposé et de garder pour la deuxième moitié de la journée une analyse de la situation internationale. Je suis prête à répondre à toutes vos questions.

Annonces

Brèves Toutes les brèves

Navigation