Le dossier complet des interventions et questions/réponses Contribution au débat en vue du congrès extraordinaire

, par  pamillet , popularité : 5%

Le dossier complet des interventions aux 8èmes rencontres internationalistes [1] est une contribution forte, avec l’ensemble des vidéos de la journée (sur levenissian.fr) aux débats préparatoires au prochain congrès extraordinaire des communistes, au moment où le mouvement communiste international multiplie les rencontres, presque des retrouvailles comme les relations entre les partis russes, chinois, vietnamiens... et les efforts de reconstruction dans des pays historiques comme l’Italie ou l’Espagne.

Ce dossier nous aide à poser au XXIème siècle, dans un grand pays capitaliste mondialisé, la question de la révolution, du renversement du pouvoir imposé par la bourgeoisie pour un pouvoir assumé par les travailleurs, la question du socialisme...

Les invités des rencontres et la délégation à Moscou
Autour de Michèle Picard (maire de Vénissieux)
Les intervenants : Youping CU et Zizi Li (PCC), Tatiana Desiatova (KPRF), Danielle Bleitrach (sociologue, PCF), Hervé Poly (PCF Pas de Calais)
Les traducteurs : Marianne Dunlop, Peggy Tantave Fuyet, Lu Gao (PCC)
La délégation à Moscou : Gérard Labalette, Jean Zunino, Martine Dejardin, Nacer Khamla, Pierre-Alain Millet, Serge Truscello, Carole Duperray, Aurélien Scandolara

La préparation des rencontres...

1917-2017 : contre la guerre, le socialisme, plus que jamais ! - Vendredi 24 et Samedi 25 Novembre 2017

Les 8èmes rencontres internationalistes de Vénissieux se tiendront le 25 Novembre 2017...
Comme à chaque édition, elles permettront à des militants de Vénissieux et ses alentours, mais aussi d’autres régions de France, de mieux comprendre le monde, les luttes des peuples et l’action des communistes. (…)

Certains des textes existent dans la langue de l’auteur (espagnol, russe, chinois) ou traduits en anglais. Nous essaierons progressivement de traduire le maximum dans toutes ces langues. Merci d’avance de toute aide dans cet objectif.

La matinée : l’impact de la révolution d’Octobre

Introduction et présentation des invités : Introduction aux rencontres de Pierre-Alain Millet

Bonjour à tous pour cette journée exceptionnelle dont je vais présenter les invités :

- D’abord Sylvain Teissier, du journal Germinal...

- Tatiana Desiatova, communiste russe du KPRF que je remercie beaucoup, qui était responsable des interbrigades de Moscou et que nous avions rencontré à Moscou avec la délégation des communistes...

- Zizi Li, chercheure associée du département des études Marxistes du CCTB (Central Compilation and Translation Bureau / Bureau central de compilation et de traduction) du parti communiste chinois, avec Peggy Tantave Fuyet...

- Nous avions l’habitude dans ces rencontres d’avoir l’ambassadeur de Cuba en France… mais… malheureusement, Elio Rodríguez Perdomo, le nouvel ambassadeur depuis le mois d’octobre est en ce moment à Cuba, donc il ne peut pas être avec nous, mais il nous a transmis un message...

- Enfin Danielle Bleitrach, sociologue communiste, du PCF de Marseille, auteur de plusieurs livres ces dernières années sur les expériences socialistes...

Pourquoi faisons-nous ces rencontres ? Parce-que nous savons qu’on ne peut rien comprendre et donc rien changer en France si on ne cherche pas à comprendre le monde et si on ne cherche pas un autre rôle de la France dans le monde. (...)

La révolution d’octobre dans l’histoire - Introduction historique de Sylvain Tessier

Dans le court temps de cette présentation, la seule chose que je puisse faire est d’exposer (sans prétention aucune) ce que représente pour nous notre journal, Germinal, la révolution d’Octobre 1917.

Avant cela, nous voulions remercier les camarades de Vénissieux, non seulement de nous avoir permis d’intervenir et d’être présent, mais aussi de faire une telle journée sur cet événement mondial qui est passé sous silence, particulièrement en France, ou alors commémoré la plupart du temps en niant son contenu réel.

Si comme nous le savons, il existe une possibilité de changement de société vers le socialisme – parce que le capitalisme porte en lui la destruction (voir la contradiction fondamentale du capitalisme) – il faut entendre le socialisme comme l’entendait dès le XIXème siècle les Vidal, Blanqui, Louis Blanc et autres… – cette révolution peut nous éclairer sur les tâches à venir si on l’analyse de manière dialectique :
1. dans un sens historique
2. en comprenant les enjeux réels dans la période où ils s’inscrivent. (les phases de Gramsci).

(...)

La révolution d’octobre a construit un grand pays socialiste ! - Intervention de Tatiana Desiatova (KPRF)

Chers camarades, c’est un grand honneur pour moi d’être avec vous qui vous êtes rassemblés pour célébrer le centième anniversaire de la grande Révolution d’Octobre. Et d’autant plus que nous sommes ici dans une ville révolutionnaire, la ville de Lyon, qui était la ville des Canuts. Et c’est une grande joie pour moi de rencontrer ceux qui ne se rendent pas, ceux qui dans des circonstances difficiles continuent la lutte pour nos idéaux communs.

Nous croyons que par nos efforts communs nous saurons construire un avenir radieux, honnête et digne. Le centenaire de la Grande Révolution socialiste d’Octobre qui nous rassemble ici est célébré dans le monde entier. Aujourd’hui dans chaque coins de la terre il y a des gens dont les coeurs battent au simple nom de Lénine, de Parti et du pouvoir soviétique.

A l’époque, dans le lointain 1917, ce furent les 10 jours qui ébranlèrent le monde et dans tous les coins du monde se sont répandus des slogans courts mais compréhensibles dans le monde entier : « la paix aux peuples ! », « la terre aux paysans ! », « les usines aux travailleurs ! », « le pouvoir aux Soviets ! ». Tout le monde les a entendu.

(…)

Les débuts du marxisme en Chine et son développement au XXème siècle - Intervention de Zizi LI (Bureau central de compilation et de traduction du Parti Communiste chinois)

L’influence de la Révolution d’Octobre sur les débuts de la diffusion du marxisme en Chine

Zizi LI, chercheure au département de marxisme du Central Compilation and Translation Bureau

Cette année nous fêtons le 100ème anniversaire de la victoire de la Révolution d’Octobre. Cet événement est l’un des plus grands événements de l’histoire mondiale. En effet, la Révolution d’Octobre a profondément changé le cours de l’histoire de l’humanité ; elle a influencé et encouragé le prolétariat du monde entier à entrer dans une nouvelle ère. C’est la Révolution d’Octobre qui a permis d’introduire le marxisme-léninisme en Chine. La combinaison entre le marxisme-léninisme et le mouvement ouvrier chinois, et la fondation du Parti communiste chinois par des progressistes chinois, ont donné un nouveau visage à la Révolution chinoise.

A la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle, le marxisme avait déjà été introduit en Chine par différents canaux. Cependant, la diffusion large et l’impact substantiel du marxisme sur la réalité chinoise n’ont eu lieu qu’après la Révolution d’Octobre. Grâce à l’influence de la Révolution d’Octobre, la diffusion du marxisme en Chine est entré dans une nouvelle phase : d’une diffusion éparse le marxisme est passé à une large diffusion systémique ; d’une recherche purement théorique le marxisme est devenu une théorie guidant la pratique ; d’un courant social le marxisme s’est transformé en un programme politique.

(…)

Une volonté inébranlable de construire un modèle économique socialiste, prospère et durable - Message de Elio Rodríguez Perdomo, ambassadeur de Cuba

Au nom du parti communiste de Cuba et de l’ambassade de Cuba en France, je vous adresse un salut révolutionnaire. Malheureusement un voyage imprévu de travail à la Havane m’empêche d’être avec vous dans votre journée de débat et de réaffirmation des valeurs du socialisme dans le monde actuel.

la Révolution socialiste d’octobre marqué une nouvelle époque dans l’histoire de l’humanité. L’épopée d’octobre fut la matrice de multiples révolutions émancipatrices du XXème siècle, comme la chinoise, la vietnamienne et la révolution cubaine, entre autres. Le processus de décolonisation fut rendu possible grâce à la prodigieuse influence de la Révolution d’octobre, qui contribua à ce que le droit des peuples à l’autodétermination devienne réalité dans toutes les parties du monde.

Dans le XXIème siècle, les valeurs du socialisme sont vivantes, on peut les observer dans les mouvement progressistes de l’Amérique latine et des caraïbes, qui cherchent à réduire les inégalités sociales héritées de siècles de colonialisme et de néocolonialisme.

(...)

Questions et réponses sur l’impact de la révolution d’octobre - Questions dans la salle... et réponses de Tatiana, Zizi, Sylvain et Danielle

Questions dans la salle :
Réponses de Tatiana Desiatova, Zizi Li, Sylvain Tessier et Danielle Bleitrach

Tatiana Desiatova (KPFR)
Merci aux camarades de montrer tant d’intérêt dans vos interventions à la pratique et à la théorie du communisme. Nous parlons la même langue, celle du socialisme, du communisme, du Marxisme-Léninisme.

Sur le socialisme je donnerais cet après midi dans le débat des réponses précises. Je m’en tiendrais ce matin à la question de la trahison des dirigeants ; La question de la trahison des dirigeants est quelque chose de terrible, mais comment distinguer entre un leader et un traitre ?
(...)

Zizi Li (PCC) :

Il faut voire la révolution et l’influence de la révolution Russe sur le long terme. La révolution Chinoise est une continuité de la révolution Russe, nous avons suivi ce chemin. Depuis 1917 ; le socialisme dans le monde à rencontré beaucoup de difficultés, mais aussi relevé beaucoup de défis.
(...)

Sylvain Teissier :

A propos des processus historique, les peuples ont été en luttes dans des périodes donc en phase ascendante et dans d’autres périodes en phase descendante, mais les peuples ont toujours reconstruit en mieux. On peut être optimiste au niveau historique. Si on est capable d’analyser son propre parti, on sait ce qu’il faut faire.
(...)

Danielle Bleitrach :

Nous avons une montée des luttes dans un processus historique et pas théorique. C’est un processus multiple et qui se joue dans le développement. La révolution se joue à partir de ce que nous sommes dans un processus multiple. Octobre 17 c’est la première révolution socialiste c’est du lourd.

(...)

Remise du drapeau du KPRF à la section PCF Vénissieux

Les communistes de Vénissieux remercient les communistes russes et spécialement Tatiana Desiatova pour ce cadeau chargé d’histoire ! ...

Une réalité vivante de réponses à nos problèmes quotidiens... - Conclusion de la matinée par Danielle Bleitrach

Je vais essayer de vous faire part de quelques réflexions sur les révolutions et singulièrement sur la révolution d’Octobre dont nous célébrons le centenaire aujourd’hui. Je parle sous l’autorité de Marianne Dunlop puisque ces réflexions sont le fait d’un dialogue que nous avons entamé depuis plusieurs années et qui a donné lieu à deux livres et de nombreux articles dans notre blog.

Mais je voudrais également insister sur la manière dont aujourd’hui l’exposé de ces réflexions vient d’être influencé par les interventions qui m’ont précédée dans cette rencontre exceptionnelle, ici à Vénissieux.

1) la Révolution et la théorie concrète.

Je partirai de la dernière intervention, celle de la camarade chinoise qui nous a présenté l’histoire de la manière dont son parti a rencontré le marxisme. La camarade a dit quelque chose de très important, à savoir comment à partir d’une théorie, c’est-à-dire d’une réflexion abstraite, la théorie marxiste, ils sont passés à une théorie concrète qu’ils ont interrogée : en quoi le marxisme peut-il sauver la Chine ?

Le marxisme est déjà une théorie qui dans sa forme se prête à cet exercice puisqu’il articule théorie et pratique, ou comme le dit Marx, il ne s’agit plus seulement de comprendre le monde mais de le transformer. Le champ ouvert à la pratique est alors aussi immense que l’Histoire elle-même, aussi diversifié que le sont toutes les formations sociales, mais cela ne signifie aucun éclectisme, un but une perspective dont Marx affirmait qu’elle était l’instauration de la dictature du prolétariat, sa véritable invention qui permettait l’émancipation humaine. Mais nous y reviendrons.

(...)

Je crois en la vitalité de nos idées, à leur universalité, en la nécessité d’un parti communiste français - Accueil des délégations par Michèle Picard, maire de Vénissieux

Je tiens à remercier les participants et délégations des partis communistes russe, cubain et chinois, qui ont répondu à l’invitation de ces 8èmes rencontres internationalistes de Vénissieux. Bienvenue dans notre ville, qui a fêté il y a deux ans, ses 80 ans de communisme municipal. C’est quoi le communisme municipal vénissian ? C’est presque un siècle de justice sociale, de solidarité et de possibles, pour tous les habitants, modestes ou mieux lotis, enfants ou seniors.

C’est avant tout une continuité d’avancées progressistes, au service de l’intérêt général, et inscrite dans la durée. En 1945, Louis Dupic, le maire de l’époque, favorise la création de l’œuvre des cantines des écoles publiques. En 2017, nous avons posé la première pierre de la nouvelle cuisine centrale, qui fournira dès la rentrée 2018, des milliers de repas équilibrés, aux enfants de nos écoles, de nos crèches, aux aînés de nos résidences. En 1966, Vénissieux n’a-t-elle pas été la première ville en France à avoir mis en place le service municipal de l’enfance ?

(…)

Après-midi : l’actualité du socialisme

L’actualité du socialisme : Nos enfants feront mieux que nous ! - L’actualité du socialisme : Intervention de Tatiana Desiatova (KPRF)

Chers camarades, ce n’est pas par hasard si nous avons commencé notre discussion d’aujourd’hui sous l’égide de la théorie. Sans elle aucune pratique n’est possible. Cette année nous célébrons non seulement le centième anniversaire de la révolution d’octobre mais aussi l’anniversaire du manifeste du parti communiste de Marx et Engels. Nous avons accumulé de par le monde une masse importante de connaissances théoriques sur le socialisme et la révolution et pourtant il y a si peu de pays qui peuvent dire : Nous avons construit le socialisme. Sans doute est-ce parce que c’est une tache difficile. Oui c’est difficile de construire et c’est encore plus difficile de maintenir, de garder le socialisme. Nous savons que la phase principale de la révolution c’est la liquidation de l’exploitation de l’homme par l’homme. C’est seulement quand on a pu résoudre cette tâche, quand la propriété privée a été abolie que l’on peut dire si la révolution a gagné.

En Union soviétique on est parvenu à construire le socialisme. Pourquoi ? Parce que dès le début le parti qui avait pour slogan "le pain pour le peuple", s’est non seulement fixé pour tâche de nourrir les hommes, de leur donner un abri, de quoi se vêtir, mais a su aussi éduquer un homme nouveau, pour en faire un homme qui serait vraiment libre ! Il y a eu tout de suite après la guerre civile une génération de tels hommes. Des centaines de jeunes s’étaient alors levés pour la défense du pouvoir soviétique.
(...)

L’actualité du socialisme : Le miracle chinois et son orientation économiqueIntervention de Youping Cui, secrétaire général du CCTP (PCC)

Le miracle chinois et l’évolution économique de la Chine

I. Les succès réalisés depuis la fondation de la Chine nouvelle - le miracle chinois

Soixante-huit ans d’efforts pénibles ont permis à la Chine nouvelle d’obtenir des succès extraordinaires sur le plan économique. Ces succès économiques sont principalement visibles dans les domaines suivants :

1. L’économie a connu une croissance rapide, permettant à la Chine de passer d’un pays pauvre et sous-développé à la deuxième puissance économique du monde.

Ces 68 dernières années, le succès le plus notable de la Chine a été son développement économique rapide. En 1952, le PIB chinois était de 67,9 milliards de yuans, tandis qu’en 2016, ce chiffre a atteint 74 412,7 milliards de yuans. La part de l’économie chinoise dans l’économie mondiale est passée de moins de 1% au lendemain de la fondation de la Chine nouvelle à 1,8% en 1978, puis à 6,4% en 2008, devenant ainsi la troisième puissance économique du monde.

(...)

L’actualité du socialisme : les suites du 7ème congrès du PC Cubain - Lecture d’un article de Oscar Sanchez Serra (Gramma)

Il y a exactement un an, le commandant en chef de la Révolution cubaine, Fidel Castro Ruz, déclarait lors d’une brève intervention : « Les idées des communistes cubains resteront, comme preuve que, si on travaille avec dignité et application, il est possible de produire les biens matériels et culturels dont l’humanité a besoin, mais qu’il faudra toujours se battre pour les obtenir ».

Plus loin, il interpellait les peuples sur l’importance que notre Héros national José Marti accordait à l’indépendance de Cuba, avant de souligner : « À nos frères d’Amérique latine et du monde, nous devons dire que le peuple cubain vaincra »
Un jour comme aujourd’hui, il y a 56 ans, cette certitude dans la victoire se confirma sur les plages de Playa Giron face à l’agression impérialiste et pour la défense de la Révolution socialiste, avec Fidel au commandement sur le théâtre des opérations.
Ce même jour, il y a un an, le général d’armée Raul Castro Ruz présidait la clôture du 7ème Congrès du Parti. « Il me semble convenable de rappeler que le processus de mise à jour du modèle économique que nous avons amorcé depuis le 6e Congrès n’est pas une tâche d’un quinquennat ou deux. Le cap est déjà fixé ». Et de souligner que « les cinq prochaines années seront décisives pour assurer le transfert graduel et ordonné des principales responsabilités du pays aux nouvelles générations, un processus d’une importance spéciale que nous espérons exécuter et conclure avec la tenue du 8ème Congrès en 2021 ».

L’actualité du socialisme : premier débat - Premières questions de la salle et premières réponses

Questions dans la salle :
Premières réponses de Tatiana Desiatova (KPRF)
Premières réponses de Youpng Cui (PCC)

L’actualité du socialisme : suite du débat - Suite des questions et réponses

Danièle Bleitrach : Oui si vous permettez je voudrais, puisqu’il n’y a pas de camarades cubains, apporter un témoignage de la manière dont nous, communistes français, nous avons tendance malheureusement à donner des leçons au lieu d’apporter une solidarité quelques fois. Et j’en parle d’autant plus que j’étais membre du Comité Central du PCF. Je n’avais pas le moindre doute quand je suis partie à Cuba et que j’ai atterrie en pleine Période Spéciale. J’ai vu une situation terrible avec des femmes qui n’avaient plus un morceau de savon pour nettoyer les enfants. Ils vivaient dans des conditions d’héroïsme ! Je me souviendrai toujours des pommes de terre au four : je n’ai jamais mangé de telles pommes de terre de ma vie, c’était un luxe ! Ces gens-là ont tenu dans des conditions extraordinaires et nous qu’est-ce-qu’on a fait, nous communistes français ? J’ai découvert à quel point nous étions des donneurs de leçon ! Ca m’a écoeuré ! C’est-à-dire qu’au moment où ces gens étaient héroïques nous avions dans l’Humanité des articles sur les prostituées cubaines de Régine Desforges ! Nous avons continuellement un art de juger !...

Tatiana Desiatova du KPRF (Traduite par Marianne Dunlop) :

On va essayer de commencer par le commencement. La question sur Poutine qui est un Tchékiste et un Tchékiste doit défendre la Révolution. Officiellement un document de mon parti dit : « le régime qui a été installé en Russie après 1991 est un régime oligarchique réactionnaire capitaliste archaïque » de plus c’est la bourgeoisie compradore qui est au pouvoir, celle qui dessert les intérêts capitalistes : des propriétaires qui ne sont pas intéressés à investir de l’agent dans leur propre économie mais préfèrent sortir le capital du pays. Poutine a été amené au pouvoir par Eltsine. C’est pourquoi mélanger Poutine et la Révolution, c’est pas possible, il n’y a aucun rapport. (...)

Youping Cui du PCC : Toute-à-l’heure des camarades ont également posé des questions délicates, difficiles à répondre. Par exemple le bombardement américain sur l’ambassade chinoise en Yougoslavie et les conflits en mer méridionale. Quand ces deux accidents ont éclaté j’étais professeur dans une université et à ce moment-là mon travail a été de déconseiller les étudiants de prendre des actions c’est-à-dire à contenir leurs actions. Cela prouve aussi ce que Marx a dit (….). La deuxième question porte sur le vote des sanctions contre la Corée du Nord. En réalité les dirigeants, les anciens dirigeants chinois et coréens avaient des relations d’amitié. (...)

L’actualité du socialisme : Solidarité avec les communistes de la république populaire de Donetsk

A l’occasion du Centenaire d’Octobre, les communistes de Donetsk envoient un message à leurs camarades français

Chers camarades ! Chers amis !

Il y a 100 ans, les salves de l’Aurore ont annoncé au monde entier le début d’une nouvelle époque dans l’évolution de l’humanité. Et les feux puissants du vaisseau, symbole de la Révolution, ont éclairé la voie que suit le monde vers son avenir de justice. Le premier but sur cette voie est le socialisme. Les travailleurs sont devenus les maîtres de leur Patrie. D’une force de travail privée de droits ils sont devenus les créateurs d’un monde nouveau. Le pays des soviets a montré par son exemple que si le développement est fondé sur les valeurs de la justice, de l’égalité et de la fraternité, les résultats étonneront la planète entière.

Mais la construction pacifique dans notre pays a été interrompue par la Guerre civile, la terreur blanche et l’intervention de 14 pays de l’Entente. Cependant, ils n’ont pas réussi à briser la Grande révolution. Le mot d’ordre « Bas les pattes de la Russie » a acquis un caractère de masse dans de nombreux pays du monde.

La solidarité des travailleurs du monde avec la révolution russe a été une illustration vivante de la force de l’internationalisme prolétarien. Ce fut un mouvement éveillant l’espoir chez les masses populaires de nombreux pays du monde. Tous ont compris les objectifs des bolcheviks, des peuples de Russie s’engageant sur la voie du socialisme. La justice sociale, la paix aux peuples, le travailleur devient le maître de son pays et de son destin. Le monde entier doit défendre ces valeurs.

(...)

L’actualité du socialisme : Le socialisme pour la France ! - Intervention de Hervé Poly, secrétaire fédéral du PCF Pas de Calais

Conclusion, je ne sais pas, mais je vais essayer de donner mon point de vue sur le débat qu’on vient d’avoir.

D’abord, petit aparté, il reviendra le temps des cerises, du gai rossignol et du merle moqueur, j’ai bien entendu une question qui a été posé et qui me semble ouverte, c’est la question du temps des cerises et de 1976. Oui, la question tôt ou tard sera posée. Parce qu’Octobre est d’actualité, se pose et se posera la question de la dictature du prolétariat bien évidemment. C’est un débat et c’est en débat, et je le dis en aparté, mais je crois, j’ai entendu ce qui a été dit que je partage en grande part, mais ce n’est pas le débat que nous avons aujourd’hui dans le parti communiste, et je vais y venir.

Le deuxième point c’est l’importance d’une telle journée. Georges Marchais disait "la solidarité internationale est la tendresse des peuples". Je crois que c’est fondamental de garder en nous cette question de la solidarité, et personnellement, je suis fortement imprégné de cette solidarité internationale, d’abord parce que ma région, ma ville ou je suis né, trois villes a direction communistes sont jumelées avec une ville qui vous parlera, c’est Thorezgrad, qui est dans le Dombass actuel et bien évidemment, en tant que fils de mineur, je ne peux que penser à celles et ceux qui luttent pour leur devenir.

(...)

L’internationale chantée en Français, Espagnol, Russe, Chinois...

et rappel de la version complète... même si on se limite souvent aux couplets 1, 2 et 6... !
Debout ! les damnés de la terre ! Debout ! les forçats de la faim ! La raison tonne en son cratère, C’est l’éruption de la fin. Du passé faisons table rase, Foule esclave, debout ! debout ! Le monde va (…)

Compte-rendu et réactions après les rencontres

Oui, le socialisme est l’avenir du monde ! - Pour les 100 ans d’octobre, des militants passionnés se réapproprient leur histoire !

C’est toujours un pari d’organiser ces rencontres internationalistes, en tentant depuis une section locale du parti communiste, d’établir des relations avec de grands partis communistes du monde, alors même que la direction du PCF les ignore...

Mais les 120 militants rassemblés à Vénissieux ce 25 novembre ont vécu un moment exceptionnel, d’une grande richesse humaine et politique. Une conférence internationale multilingues avec traducteurs n’est habituelle pour presque personne dans la salle. Il faut un réel effort d’écoute dans cette journée dense avec plus de 4 heures d’intervention de nos invités et 2 heures de débat. Il faut remercier la qualité des traducteurs, Marianne Dunlop qui assurait une traduction simultanée du russe, Peggy Cantave-Fuyet, notre camarade franco-chinoise qui accompagnait la délégation du PCC et Lu Gao, traductrice de la délégation, qui assuraient la traduction chinoise.

Mais cet effort d’écoute liée à la traduction permettait à chacun de prendre connaissance de ce que tous les médias occidentaux cachent, et malheureusement que notre journal l’Humanité ne contribue pas à faire découvrir. Les communistes des trois grandes révolutions qui ont marqué le XXème siècle sont fiers de leur histoire et déterminés à faire progresser le socialisme.

(…)

De l’impact d’octobre à l’actualité du socialisme... L’internationale en conclusion ! - La liste des vidéos de la journée

Les vidéos des 8èmes rencontres internationalistes sont disponibles sur youtub dans la chaine PCF Vénissieux. Vous pouvez vous y abonner et les commenter...
Elles seront progressivement mises en ligne sur ce site, avec un article par vidéo ou intervention, le texte étant progressivement ajouté. (…)

Vers l’unité de deux grands partis révolutionnaires, pour célébrer l’anniversaire de la révolution d’Octobre.

Je n’ai pas pu venir à la réunion de Vénissieux, à mon grand regret. Avec un peu de recul et en visionnant les vidéos mises en ligne, notamment les interventions des camarades russes et chinois, j’en viens à penser que cet événement a une grande portée.

Tatiana Desiatova, représentante du KPRF, critiqua dans ses réponses aux questions du public l’abandon par Khrouchtchev de la dictature du prolétariat et la négation de la lutte des classes :

« Quand on oublie des concepts comme la dictature du prolétariat dans l’histoire de mon pays malheureusement cela a joué un rôle destructeur après la mort de Staline. Khrouchtchev a commencé à renoncer à la dictature du prolétariat, à nier le concept de lutte des classes ». [25’45 de l’enregistrement]

Je retiens aussi ce passage de l’intervention de Youping Cui :

« En 1978 nous avons déjà abandonné l’idée erronée qui considère la lutte des classes comme la contradiction principale. Nous avons concentré nos efforts sur l’édification économique parce que nous pensons que seules des forces productives développées permettent de dépasser ou de démontrer la supériorité du système socialiste.

Et dans le rapport du 19ème congrès on dit que la contradiction principale s’est transformée pour devenir la contradiction entre les aspirations de la population pour une vie meilleure et le développement déséquilibré et insuffisant.

Mais cela ne signifie pas que la lutte des classes a déjà disparu. En raison de la situation intérieure et extérieure la lutte des classes en Chine existe dans certains champs ou dans certains domaines parce que sur le plan international il existe l’impérialisme et aussi l’hégémonie et à l’intérieur du pays il y a aussi beaucoup de contradictions. »

Sans oublier le compte-rendu de la délégation à Moscou qui a préparé les rencontres

Un voyage contribution aux préparations du congrès des communistes !

Lors du comité départemental de la fédération du Rhône du PCF, un militant de l’Ouest Lyonnais s’interrogeait : mais pourquoi la section de Vénissieux n’a que 5 questionnaires préparatoires au congrès de remplis ? Je lui ai confirmé que si ce questionnaire était bien disponible à la section, personne n’avait jugé utile de le faire remplir, tellement il nous paraissait à milles lieux des pratiques militantes de discussion collective, inefficace pour mobiliser les communistes, ce que la vie a confirmé... Et finalement, la contribution de la section de Vénissieux a été toute autre dans la même période, et à mon avis beaucoup plus utile et importante que ce questionnaire que tout le monde aura oublié dans un an, envoyer une délégation de communistes à Moscou pour le 100ème anniversaire de la révolution d’octobre.

D’abord parce que cette délégation a pris des contacts avec des communistes de toute la planète, qu’elle a fièrement donné une place [1] au parti communiste français, dont l’histoire de combats, de résistances, de luttes sociales et anticoloniales est largement connu du mouvement communiste international.

Mais surtout parce que cette délégation revient avec plein de questions qui auraient pu être dans ce questionnaire, qui se révèlent fondamentales dès qu’on en discute entre communistes en France, dès qu’on parle avec les communistes d’autres pays, et notamment des anciens pays socialistes de l’Est. Ces questions se sont prolongées et renforcées lors des rencontres internationalistes de Vénissieux du 25 novembre dernier, rencontres que la délégation de Moscou avait en quelque sorte préparée et permise...

Quelle était cette société construite par la révolution d’octobre dans une longue succession de guerres et de confrontations, que tant de russes regrettent, qui donnait à tous un logement, un emploi, une éducation, une santé... et qui a été détruite par une restauration capitaliste brutale ? Était-ce vraiment cet échec dramatique dont nous parlent les médias occidentaux ?

Certains répondent, « cela n’a rien à voir avec nous, nous n’avons pas de responsabilité dans les crimes staliniens, et nous avons rompu avec toutes ces conceptions... ». Mais en se défaussant ainsi d’une grande part de notre histoire, est-ce qu’on règle la

[1versions en français et quelques versions en lanques, le travail de traduction dans l’objectif d’un dossier complet dans chaque langue demande de l’aide !

Annonces

Brèves Toutes les brèves

Navigation