Savoir dire NON : Franz Fanon sur les murs de Vénissieux !

, popularité : 9%

Inauguration de l’oeuvre murale de l’artiste Bruce Clarke réalisée en collaboration avec des habitants

Dimanche 12 Juillet à 18h

angle avenue Pierre-Sémard et rue Eugène Maréchal

suivie d’une rencontre avec l’artiste

à 18h30

sur le site des fêtes escales, au parc Louis Dupic

Bruce Clarke a réalisé une oeuvre murale qui avait pour thème de départ « Les grands hommes ». Par le biais d’échanges avec les habitants de Vénissieux, des figures se sont détachées et une place a également été faite aux anonymes qui ont marqué l’histoire de la ville. Le personnage qui figure en premier plan est Frantz Fanon. Pour ceux qui ne connaissent pas bien ce militant anti-colonialiste et anti-raciste, militant entre autres de l’indépendance de l’Algérie, lire sur le site qui lui est consacré le programme d’Esprit Frantz Fanon Alger 2012 ou quelques citations dont est extraite la suivante, pleine d’actualité...

Quittons cette Europe qui n’en finit pas de parler de l’homme tout en le massacrant partout ou elle le rencontre, à tous les coins de ses propres rues, à tous les coins du monde. (...)

Cette Europe qui jamais ne cessa de parler de l’homme, jamais de proclamer qu’elle n’était inquiète que de l’homme, nous savons aujourd’hui de quelles souffrances l’humanité a payé chacune des victoires de son esprit. Les Damnés de la Terre (1961), Frantz Fanon, éd. La Découverte poche, 2002, p. 302

En parallèle, une exposition "d’esquisses et des étapes de réalisation de l’oeuvre murale" sera accessible pendant toute la durée du festival Fêtes Escales qui se déroule Parc Louis-Dupic du 11 au 14 juillet.

Natif de Grande Bretagne de parents Sud-africains, Bruce Clarke s’installe très rapidement en France après ses études aux Beaux Arts. Il expose régulièrement depuis 1989 en France et à l’étranger, y compris en Afrique où il a mené un travail important au Rwanda. Ainsi le projet artistique et mémoriel « Les Hommes debout » s’inscrit-il dans le cadre d’une réflexion longue de l’artiste sur le rôle de l’art dans la mémoire et dans ce cas particulier de la mémoire du génocide des Tutsis. Pour l’année 2014, 20e anniversaire du génocide, Bruce Clarke a réalisé ce projet « Les Hommes debout » dans une tentative de redonner symboliquement de la dignité aux victimes, par des représentations de femmes et d’hommes, plus grands que nature, humains et résistants au Rwanda et dans une quinzaine d’autres pays de par le monde. De manière générale, le travail plastique de Bruce Clarke traite de l’histoire contemporaine, de l’écriture et de la transmission. Il souhaite que sa peinture stimule une réflexion sur le monde d’aujourd’hui et la représentation que l’on en fait.

Annonces

Sites favoris Tous les sites

5 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation