5,8 Milliards de cadeau fiscal aux entreprise ! Mais ils n’ont pas d’argent !

, par  pamillet , popularité : 10%

Avec ce gouvernement, les milliards de cadeaux s’accumulent, toujours du même coté, là ou il y a déjà beaucoup d’argent, dans les grandes entreprises, chez les riches, les grands riches, les très grands riches...

Quand on voit Betancourt distribuer ses millions, quand on apprend que Tapie passe de 40 à 210 millions d’indemnités dans un procès que le gouvernement a au dernier moment envoyé en "conciliation", quand on découvre que le groupe TOTAL peut dépenser des millions pour ne pas appliquer la décision de justice exigeant le redémarrage de la raffinerie de Dunkerque, on peut être défaitiste.... Ils sont trop gros, c’est le pot de fer contre le pot de terre, ils seront toujours plus fort que nous.

C’est perdre de vue que ces milliards ne viennent pas de la lune, ni des extra terrestres, ni même de la finance ou de la bourse ! Certes, il y a de "l’argent" virtuel qui s’échange entre spéculateurs et qui peut flamber à tout moment, mais dès qu’il s’agit d’en tirer un revenu, dès que Betancourt, Tapie ou de Margerie [1], veulent dépenser de l’argent, alors ils ne veulent pas d’argent virtuel ! Ils ne peuvent le prendre à la fin que là ou se produisent les richesses, dans les entreprises. Et leur hargne à en extraire toujours plus est au coeur de toutes les "réformes", de toutes les politiques économiques cherchant à "restaurer la compétitivité", "permettre le concurrence"... en fait, réduire encore et encore le coût du travail pour augmenter encore et encore la part du profit qui finira dans les poches de Betancour, Tapie ou De Margerie...

On connait le chiffre global du partage entre salaires et profit dans l’évolution du PIB, entre 100 et 180 milliards chaque année que les politiques publiques menées depuis 1981 gagnés par les actionnaires et les rentiers !

Mais ces masses énormes ne se sont pas déplacées toutes seules, par le seul jeu des rapports de force dans les entreprises ! Ce sont bien des décisions politiques qui ont, paquet par paquet, prélevé plus sur le travail pour donner plus au profit.

Le dernier exemple dans le cadre de la réforme des collectivités est le remplacement de la taxe professionnelle. Les chiffres sont sans ambiguïté. La source est incontestable... [2]

Il s’agit de supprimer la taxe professionnelle, qui "coutait" aux entreprises 24,2 milliards. Mais comme cela représentait des recettes pour les collectivités locales, dont les puissantes métropoles, cette suppression a été "compensée" par de nouvelles mesures. Deux concernant les entreprises et constituent la nouvelle "Contribution Territoriale des Entreprises" ou CTE qui remplace la TP.
- la "contribution foncière des entreprises" (CFE) qui remplace la part investissmeent de la TP
- la "contribution sur la valeur ajoutée", (CVA) qui remplace ce qui restait de la TP

Mais bien entendu, le cumul des deux nouvelles n’atteint pas le montant de l’ancienne taxe professionnelle... La différence, 5,8 milliards ! Excusez du peu ! 5, 8 milliards que les entreprises ont tout simplement gagnées et que nous allons payer à travers les compensations que toucheront (sans garantie dans le temps) les collectivités locales...

<jpgraph |type_graphe=accbarre |titre=Suppression de la TP: 5,8 Mds de cadeau fiscal! |donnee=22,6;11,4 |donneedeux=2,2;5,6 |legende=TP;CTE |largeur=450 |hauteur=300 |couleur=blue |couleurdeux=red |legendedeux=Investissement-Foncier;Valeur Ajoutée |legendetrois=réforme en 2010;En Milliards d'€>

Au moment même où le débat porte sur "l’impossibilité" de financer les retraites, la Sécu, le gouvernement fait un cadeau de 5,6 Milliards aux entreprises, un de plus ! Car ce cadeau en 2010 fait suite à de précédentes réductions de la taxe professionnelle dont celle de 1999, décidée donc par le gouvernement Jospin, et qui avait supprimé la part salaire de la TP, part qui représentait à l’époque 8 milliards d’Euros [[en fait, 50 Milliards de Francs)

[1Pdg de Total

[2Direction des Affaires publiques du Medef, JAnvier 2010

Annonces

Sites favoris Tous les sites

9 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation