Culture politique... Robert Canonge

, par  communistes , popularité : 6%

0048/T/01-12-2005

Contribution a la préparation du 33° congrès

Je suis atterré par le manque de culture politique en général et culture communiste en particulier de certains membres du C. N.

Par exemple le rapport de Marie Pierre VIEU, au C.N., dans lequel on peut lire au paragraphe : ‘’ La voie de l’émancipation humaine’’ « il y a du communisme dans le capitalisme d’aujourd’hui » permettez-moi de rester abasourdi devant ce genre d’affirmation, quand on voit les travailleurs prendre les coups qu’ils se prennent et qu’ils n’ont jamais pris ‘’sur les retraites, la Sécu, l’emploi, la santé, l’enseignement, j’en passe et des meilleures’’.
En effet il y a cette forme détestable de socialisation dans les rapports humains et productifs dans les entreprises pour le plus grand profit capitaliste. Quel communisme la dedans ?

Dans le paragraphe sur le ‘’dépassement du capitalisme ’’M.P. VIEU écrit « nous avons besoin de montrer que le communisme s’inscrit dans le prolongement du capitalisme en rupture avec lui... il tend à la construction d’une société sans classe... » Selon son raisonnement le capitalisme se laisserait dépouiller gentiment, sans réagir. Mais où a t on vu que le capitalisme respectait les décisions du peuple. Nous savons pour le vivre journellement que le capitalisme ne se laissera dépouiller sans réagir. Les capitalistes préfèreraient instaurer une dictature fasciste comme nous l’avons vu dans maint pays, et notamment au Chili.

Le dépassement du capitalisme ce n’est qu’une forme de réformisme mais croire qu’avec cela on arrivera au stade suprême du socialisme c’est complètement utopique, et le faire croire est de la part de dirigeants communistes, une trahison de classe.

Cela me fait penser aux propos de Karl Kautsky (dirigeant social-démocrate allemand) qui combattit avec opiniâtreté la révolution russe. Cette révolution qui fût, quelque soit son évolution ou son dévoiement ultérieure, la première expérience de prise du pouvoir anti capitaliste de l’histoire humaine.

La société sans classe, ne peut exister qu’après une période de transition qui est appelée ‘’dictature du prolétariat’’ sur la bourgeoisie et qui n’est pas une dictature contre le peuple. Certains se font un plaisir, de la confondre avec la dictature d’un Parti monolithique, parti unique, parti guide etc., comme l’a subit l’Union soviétique, dans sa terrible dérive droitière stalinienne et dont les principes ont été répercutés dans tous les partis communistes.

Voilà les inepties que nous sortent certains camarades, et pas des moindres, soit des élus, soit des responsables du C.N.

Il est temps camarades de redresser cette dérive sociale démocrate

Cavaillon le 30 nov. 2005 Robert Canonge

Annonces

Sites favoris Tous les sites

21 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation