Face au détournement des connaissances, pour des actions en conscience Jacques AYNIÉ

, par  communistes , popularité : 3%

Il me semble que les débats en cours, que ce soit dans la préparation du Congrès ou dans le forum - lternative, ne mettent pas suffisament l’accent sur le rôle et le poids des médias, bien que des propositions intéressantes aient été formulées.

Et pourtant, il apparaît que de plus en plus de personnes se rendent compte et dénoncent la partialité des informations dans les domaines du social et du politique notamment sur les ondes de l’audiovisuel public.

Nous savons qu’aujourd’hui, les moyens de communiaction sont des armes qui garantissent la poursuite de l’ultralibéralisme économique puisqu’ils ne favorisent pas l’expression du pluralisme environnant.

Dernièrement, les exemples sont légions, du conflit de la SNCM aux évènements dans les cités urbaines, mais ils doivent nous interpeller au quotidien,
- lorsque le site Internet de Télé-Matin (A2) ne fait pas apparaître le lien avec L’Humanité alors qu’il le fait pour tous les autres journaux nationaux ;
- lorsque le conseiller politique de Sarkozy fait la une des journaux radio (France-Inter) du dimanche 4/12 pour avoir édicté une soit disante proposition d’avenir dans un club tellement fermé qu’il est inconnu alors que rien ou pratiquement rien n’a été dit sur le forum national du 26/11 pour une alternative avec la Gauche.

Il faudrait des pages pour dénoncer ces pratiques anti-démocratiques sur les seuls médias du service public (qu’est-ce que ce doit être sur les autres).

Personnellement, comme certainement d’autres démocrates, je me permet d’intervenir régulièrement directement auprès de ces rédactions sans pour autant avoir de réponse.
Ne faudrait-il pas organiser ces dénonciations isolées afin qu’elles aient plus de poids dans l’immédiat et qu’elles puissent se multiplier.

Ne faut-il pas travaiuller sur les moyens du service public de l’information pour garantir une impartialité indépendante des mileiux du libéralisme voire du bipartisme UMP/PS.

L’intervention citoyenne et populaire est indispensable dans les entreprises, dans la cité pour concrétiser l’ambition d’une politique économique en rupture.
Mais n’est-elle pas aussi indispensable pour garantir la démocratie dans l’information.

L’action est d’autant plus efficace qu’elle est mise en oeuvre en toute connaissace des causes.

Jacques AYNIÉ,

adhérent PCF, section Carpentras, Fédération du Vaucluse

Annonces

Sites favoris Tous les sites

21 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation