L’utilité du PCF ANDRE GREDER

, par  communistes , popularité : 2%

Après le naufrage du 22 avril 2002, qui a porté un rude coup à la gauche, y compris à sa composante révolutionnaire, il semblait indiqué que nous entrions pour longtemps dans le bipartisme ou la droite libérale et la gauche sociale démocrate allaient gérer le pouvoir en alternance.

L’inversion du calendrier électoral concocté dans le consensus par ces deux forces confirme cette hypothèse.
Tellement sûre de cette perspective, la droite a voulu inscrire le libéralisme comme règle absolue pour longtemps, en tentant d’imposer une constitution européenne ultra libérale.

Mais il y a eu le 29 mai, précédé par de nombreuses luttes. Ce 29 mai a porté un coup sérieux à ceux qui pensaient asseoir définitivement le libéralisme comme modèle de société. Car c’est sur fond de résistance à cette société où le profit est roi qu’a été gagné le 29 mai.
Du coup un espoir nouveau est né. Car la victoire du 29 mai a été possible car toutes les forces qui souhaitaient une alternative au libéralisme se sont rassemblées. Et ce rassemblement est devenu majoritaire dans la société car il était majoritaire à gauche malgré les positions de la majorité du PS et des Verts

Aujourd’hui, la suite du 29 mai reste à écrire. Il s’agit de construire un grand mouvement pour jeter les bases d’une société rompant avec les choix du capitalisme, pour répondre aux besoins et aux attentes du peuple.
Ce mouvement a besoin de toutes les forces anti-libérales et d’un maximum de citoyens (es) pour exister et prendre de la force.

Pour qu’enfin la gauche se rassemble majoritairement, non sur une idée d’accompagnement social du capitaliste, mais sur une base de remise en cause de ce capitalisme prédateur.

L’heure n’est donc pas à la recherche de qui d’entre nous est le meilleur pour diriger ce mouvement. Elle n’est pas à la désignation d’un candidat aux présidentielles. Elle est au rassemblement de tous, à la co-construction de tous ceux qui veulent élaborer ensemble une telle alternative, chacun apportant son originalité. Le PCF, par son analyse, son expérience et ses propositions, est utile à la construction d’un tel rassemblement. Utile sans chercher à dominer ce mouvement. Utile comme nous l’avons été pour la victoire du 29 mai. Une utilité reconnue qui a nous a valu 10 000 adhésions en 2005. C’est à mon sens la priorité de notre parti et non un esprit de chapelle qui diviserait gravement ce mouvement et ruinerait les espoirs de tant d’hommes et de femmes.

ANDRE GREDER - Montauban (82)

Annonces

Sites favoris Tous les sites

21 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation