Langues et Cultures de France - Une réalité bien vivante Jacques BLIN

, par  communistes , popularité : 10%

Le 22 Octobre 2005 dans les rues de Carcassonne, plus de 10.000 personnes se rassemblaient pour un défilé aux couleurs des Langues et des Cultures de France. L’Occitanie, à l’initiative, rassemblait la richesse de notre France plurielle qui disait, ses colères, ses espoirs et ses attentes. Ce rassemblement ancré dans les réalités de notre Pays, constitue un événement culturel sans précédent. Il pose en termes concrets les bases du débat sur la notion de diversité culturelle et la dimension linguistique de cette diversité. Son questionnement traverse l’Enseignement. Il interroge la modernisation des Services Publics Territoriaux. Il interpelle fortement élus et formations politiques quant aux débats non aboutis sur la décentralisation, sur le refus d’une France morcelée qui perdrait sa richesse culturelle dans une Europe des Régions.

Ce n’était pas un rassemblement folklorique. Ce n’était pas une force populaire repliée sur ses revendications « spécifiques ». C’était une composante culturelle importante de la Nation française. Elle reposait en termes actuels les débats des années 70-80, quand nos réflexions politiques sur la Démocratie et l’Autogestion, partaient des réalités territoriales, de nos recherches sur le Pouvoir Régional. La Décentralisation se concevait à partir des réalités économiques et culturelles, les pouvoirs étaient interrogés à tous les niveaux afin d’élaborer une Démocratie émanant « de la proximité ». Aujourd’hui, nous n’avons pas besoin d’institutions qui singent les institutions existantes, nous avons besoin de créer du nouveau afin que tout le peuple de France participe à la construction citoyenne d’une France Démocratique. Notre camarade Félix-Marcel CASTAN écrivait dans son Manifeste en Août 2000 « A partir de la Nation une et simpliste que nous connaissons, aller vers la Nation du XXIème siècle une et complexe : ce n’est pas une question de langage. C’est une avancée de civilisation. ».

C’est cette avancée de civilisation qui est attendue. On ne peut continuer à ignorer la diversité linguistique et culturelle de notre pays. Il faut tenir compte de la nouvelle convention de l’UNESCO et en débattre. Il ne faut pas que la notion de diversité soit réduite à la conception réductrice qu’en a diffusée récemment le chef de l’Etat. La base commune doit prendre en compte ces questions. Notre but c’est rassembler, rassembler c’est reconnaître les diversités.

Jacques BLIN
Réseau Langues et Cultures de France

Annonces

Sites favoris Tous les sites

21 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation

AgendaTous les événements

septembre 2017 :

Rien pour ce mois

août 2017 | octobre 2017