avec tous les habitants, attachés à une ville solidaire, gardant le cap à gauche.

, popularité : 3%

La décision du tribunal administratif d’annuler les élections municipales sur Vénissieux, suite au recours déposé par la droite et son représentant M. Girard, est une mauvaise nouvelle pour les vénissians.

Il a rendu un jugement qui se situe à la limite du droit et de la politique en permettant que des élections puissent avoir de nouveau lieu, alors que rien n’est reproché à la liste menée par Michèle Picard, arrivée largement en tête du scrutin, alors qu’il pouvait en droit se contenter d’annuler l’élection des fascistes Benedetti et Gascon.
Dans cette période de forte abstention , les tribunaux prennent le risque de nourrir l’idée que le vote ne sert à rien puisqu’il peut-être si facilement remis en cause.
Cette décision d’annulation peut ouvrir une période d’incertitude pour la population à un moment ou la crise économique, sociale, les réponses apportées par le gouvernement en place ne font que renforcer les difficultés qu’elle rencontre.

M.Girard (candidat UMP ; UDI) voudrait retourner aux urnes, en s’appuyant sur des manœuvres de la liste menée par M. Benedetti (candidat identitaire, d’extrême droite) et tenter de remettre en cause la victoire légitime de la liste de rassemblement menée par Michèle Picard en mars 2014, après une campagne exemplaire, tant dans le contenu, les propositions, que dans la forme.

Il voudrait remettre en cause la victoire des vénissians attachés à une municipalités de gauche, progressiste, au service de la population.

Il espère dans le cadre de nouvelles élections attirer à lui les voix qui s’étaient portées sur cette liste d’extrême droite. Il compte pour cela sur son passage au MPF (Mouvement Pour la France créé par De Villiers) sur un discours populiste, anti communiste et sans proposition concrète sur l’avenir de la ville.

Cette démarche participe du pourrissement de la vie politique, que M. Girard, comme d’autres, voudrait faire vivre sur la ville.

D’ailleurs Mr Boudot, responsable départemental du Front National, annonce travailler à une liste pour « faire tomber la maire communiste ».

Les habitants méritent mieux que cette activisme populiste, qui voudrait les détourner de leur propres intérêts, et mettre le débat politique à un niveau ou la droite, comme d’autres, n’auraient pas à répondre de leurs actes, n’auraient pas à parler de leurs projets de régressions économique et sociale.

Face à cette situation nous entendons poursuivre notre engagement avec toutes les forces progressistes, avec tous les habitants, attachés à une ville solidaire, gardant le cap à gauche.

Nous appelons les habitants à rejeter les manœuvres de Girard pour s’emparer de la ville et à affirmer la légitimité de Michèle Picard et son équipe.

PCF Section de Vénissieux le 9 octobre 2014

Annonces

Sites favoris Tous les sites

5 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation