Pour un nouveau bloc historique international Intervention de Domenico Losurdo

, par  Auteurs à lire , popularité : 4%

Dans les années 80, du XXe siècle, du dernier siècle, un philosophe, qui est peut-être le philosophe le plus célèbre de l’Occident, je parle de Jürgen Habermas, disait

« Marx est dépassé parce que la lutte de classe en Occident est terminée avec la pacification et l’État social. L’État social se développe soit avec les gouvernements sociaux démocrates, soit avec les gouvernements conservateurs, alors la lutte de classe n’a plus de signification. »

Aujourd’hui nous pouvons dire que ce qui est dépassé, c’est Jürgen Habermas parce que tout le monde peut voir la lutte des classes, tout le monde peut voir qu’en Occident l’État social est démantelé soit avec le gouvernement social démocrate soit avec les gouvernements conservateurs. Peut-être la situation plus catastrophique est aux États-Unis d’Amérique. Ici nous voyons une polarisation sociale extrême, ce n’est pas par hasard qu’il y a un mouvement Occupy Wall Street.

Aux États-Unis l’État social n’a jamais existé, par le fait que le mouvement ouvrier et communiste était faible. Et pour décrire la situation catastrophique des États-Unis je voudrais citer le New York Times, c’est à dire le quotidien officiel le plus important, dans le Figaro d’hier cet article est traduit en français et nous lisons

« si nous considérons la pauvreté infantile parmi les 35 pays les plus avancés contre la pauvreté infantile, les États-Unis occupent la 34e place. Si nous évoquons la mortalité infantile les États-Unis viennent dans la lutte contre la mortalité infantile seulement à la place 49 »

Mais il y a un point où les États-Unis excellent, je cite le New York Times :

« l’Amérique excelle a emprisonner ses citoyens, le fort taux d’incarcération, est bien supérieur à celui de la Russie, de Cuba, de l’Iran ou de la Chine. »

Ce n’est pas seulement une crise économique, c’est une crise politique.

Pourquoi ? Parce que beaucoup de chercheurs des USA disent qu’aujourd’hui dans les USA nous avons une ploutocratie c’est-à-dire le pouvoir de la grande richesse. C’est la grande richesse qui a décidé des candidats et décidé de la conclusion des élections. Mais ce pays d’un autre côté est le pays qui développe les dépenses militaires, il a rassemblé une puissance militaire sans précédent dans l’histoire. C’est pour cela que la situation internationale est aujourd’hui très dangereuse. Oui, les USA ont des bases militaires dans tout le monde. Et c’est bien de faire une autre considération, j’ai dit et je dois répéter que c’est une situation sans précédent dans l’histoire. À la veille de la première guerre mondiale par exemple, il y avait l’Allemagne qui avait l’armée de terre la plus puissante du monde mais il y avait l’Angleterre qui avait l’armée navale, qui sur la mer était la plus grande puissance. Aujourd’hui nous avons des USA qui ont la plus grande puissance militaire sur la mer, dans les cieux, sur le plan terrestre avec les fusées nucléaires, ils sont en mesure de détruire toutes les villes du monde. Les Américains ont des bases militaires dans tout le monde. Aucun autre pays n’a de bases militaires dans tout le monde.

A la veille de la 1ère guerre mondiale, il y avait des alliances militaires opposées les unes contre les autres. Aujourd’hui, il y a l’Otan, une alliance militaire qui s’élargit, devient de plus en plus large. Et cette alliance militaire est dirigée sans problèmes par les USA. Ce sont les USA qui continuent d’organiser le blocus contre Cuba, qui ont essayé de faire le coup d’état contre Chavez, qui ont dirigé et autorisé la guerre contre la Libye et qui sont prêts à faire la même chose contre la Syrie. Ce sont les USA qui avec leur veto, empêchent même la critique la plus ferme contre Israël à l’ONU. Ce sont les USA qui avec leur défense antimissile, essayent de réaliser, en effet, le monopole de l’arme nucléaire. Ce sont les USA qui menacent, pas seulement les petits pays, mais aussi la Russie et surtout la Chine. Alors, je crois que les communistes doivent prendre conscience du danger extrême de cette situation. Oui, les USA connaissent une crise économique mais sur le plan militaire, sont la super puissance. Et c’est pour ça que les dangers de guerre deviennent de plus en plus aigus. C’est une super puissance qui ne voudrait pas renoncer à sa domination mondiale.

Alors, quelle est la tâche pour les communistes ?

Oui, le monde est plein d’états et de gouvernements conservateurs et réactionnaires mais la tâche des communistes n’est pas d’écrire la liste longue, très longue, de ces états conservateurs et réactionnaires. La tâche des communistes est de faire l’analyse des rapports de force au niveau international et à ce niveau sur le plan militaire, il n’y a pas de puissance militaire comparable à celle des USA. Ce pays, qui voit à l’intérieur une situation sociale d’extrême polarisation, ce pays qui veut continuer à garder la supériorité énorme sur le plan militaire, ce pays prétend être le champion des droits de l’homme au niveau international. Et je dois dire avec regret, qu’à cette campagne, il n’y a pas de réponse adéquate. Pas seulement dans le sens que même beaucoup de partis socialistes répètent cette même campagne. Il y a même des communistes qui, quelque fois, participent à cette campagne. Mais pour démontrer comme cette campagne est mensongère. Je voudrais dans ce cas citer, non pas Marx et non pas Lénine, je voudrais citer un président des USA, qui était un président démocrate, un président qui s’appelle Roosevelt.

Pendant la 2ème guerre mondiale, au début de la 2ème guerre mondiale, il a théorisé les « four freedoms », les 4 libertés. Et il disait que pour que l’homme soit libre, il faut la liberté d’expression et la liberté de religion et on doit parler de deux libertés qui ne sont pas inscrites dans la tradition libérales : l’homme doit être libéré du besoin de la faim et la 4ème liberté : l’homme doit être libéré de la peur.

Alors, je parle maintenant de la libération du besoin de la faim. Cette campagne pour les droits de l’homme a comme cible privilégiée la Chine. Certes. Mais on peut réfléchir sur l’histoire de la Chine. Avant le début des infâmes guerres de l’opium, la Chine n’était pas très pauvre. Elle avait un bon niveau de vie par habitant. C’est seulement après le début de l’agression coloniale impérialiste que la Chine devient le pays le plus pauvre du monde à la veille de la conquête du pouvoir par Mao, à la veille de la conquête du pouvoir par le PC. Et aujourd’hui, nous pouvons lire dans les livres et les journaux bourgeois, par exemple j’ai lu le livre italien d’un bourgeois qui dit que la Chine a libéré de la faim, de la misère 600 millions d’hommes. 10 fois l’Italie. Alors, pour ce qui concerne ce droit de l’homme, c’est-à-dire, la libération du besoin de la faim, nous devons dire que les plus grands ennemis de ce droit de l’homme c’était l’Occident colonialiste impérialiste qui a contraint la Chine à une situation désespérée. Et le plus grand protagoniste de l’acquisition de la libération de la faim a été la Chine dirigée par le PC chinois. C’est un grand chapitre de l’histoire mondiale qui ridiculise les communistes qui continuent à être affectés par l’autophobie.

Mais parlons encore de la 4ème liberté dont parlait Roosevelt. Il disait : « 

le monde, le peuple, les nations, les individus ne peuvent pas être véritablement libres s’il y a la peur, l’angoisse »

Et lorsqu’il parlait de cette façon, il critiquait l’Allemagne hitlérienne, parce que tout le monde avait peur d’être agressé par l’Allemagne hitlérienne, par cette grande puissance militaire. Mais aujourd’hui, tout le monde a peur d’être agressé par les USA. C’est-à-dire que les USA sont les plus grands ennemis de cette liberté fondamentale. Et même si nous considérons les libertés de la tradition libérale, les libertés classiques : la liberté d’expression. Qui a bombardé la télévision yougoslave à Belgrade ? Qui a assassiné les journalistes de la télévision yougoslave ? Et qui maintenant interdit la transmission ou rend impossible la transmission en Europe de la télévision iranienne ou du Hezbollah ? Les USA parlent de liberté d’expression mais en réalité ils veulent avoir la même super puissance, la même écrasante supériorité pas seulement sur le plan militaire mais sur le plan multimédia. D’ailleurs tout le monde comprend qu’aucun pays n’est en mesure de développer les libertés démocratiques s’il vit sous la peur de l’agression. Lorsqu’il y a le danger de guerre, d’invasion ou d’agression on ne peut pas développer les libertés démocratiques. La guerre c’est l’ennemi principal des libertés démocratiques. Et ce sont surtout les USA qui font cette politique.

Alors, quelles sont les tâches des PC ?

Je crois que nous devons reprendre la lutte des classes. La lutte des classes n’est pas dépassée comme disait Habermas. La lutte des classes est à l’ordre du jour. Et en Occident, bien sûr, la lutte des classes doit avoir comme objectif même, la défense de l’Etat social. Mais cette lutte des classes ne serait pas surpuissante, même la lutte contre la guerre, contre l’agression impérialiste et colonialiste est une lutte des classes. Alors, nous devons lutter contre la guerre qui est déjà commencée contre la Syrie. Nous devons prévenir la guerre contre l’Iran qui est déjà préparée. Nous devons combattre contre l’encerclement de la Chine. Et nous sommes en Europe occidentale, nous devons dénoncer la complicité criminelle des gouvernements des pays de l’Europe occidentale avec les USA. Une complicité qui est même contraire aux intérêts nationaux des peuples de l’Europe. Nous devons développer la solidarité avec la Palestine. C’est le peuple martyr par excellence. Et sans la solidarité avec la Palestine, il n’y a de véritable internationalisme. Nous devons développer la résistance, la solidarité avec même d’autres formes de résistances. C’est-à-dire, en Palestine, nous avons le colonialisme classique. Les Palestiniens sont expropriés progressivement de leur terre. C’est le colonialisme classique.

Mais il y a d’autres formes de luttes nationales et anticolonialistes : Cuba, Venezuela qui luttent pour construire une économie nationale indépendante. Et cette lutte doit avoir la solidarité des communistes même en Occident et en Europe. Et bien sûr, la même chose vaut pour la Chine populaire voudrait avancer sur le plan économique. Déjà la veille de la conquête du pouvoir par les communistes, Mao avait dit :

« les USA voudraient que la Chine dépende de la farine américaine pour continuer à être le maître colonial de la Chine. »

Maintenant la Chine ne dépend plus de la farine américaine, elle essaie de briser le monopole occidental de la technologie. C’est une lutte très importante pour tous les progressistes et tous les communistes. L’importance de cette lutte est très bien comprise par des pays comme le Venezuela, Cuba, les pays latino-américains. Elle doit être comprise par nous-mêmes, les communistes occidentaux. Je crois que tout le monde peut comprendre qu’avec la disparition de l’URSS, la Chine est le principal contrepoids au colonialisme et à l’impérialisme.

Pour un nouveau « bloc historique »

Pour conclure, nous avons besoin de construire, d’édifier ce que Gramsci appelait un nouveau « bloc historique », un bloc historique international qui soit, le prolétariat, les classes subalternes de l’Occident et des pays capitalistes mais de l’autre côté soit la participation des peuples qui subissent la domination coloniale directe et classique comme la Palestine, soit le peuple qui, après avoir conclu la lutte pour l’indépendance sur le plan politique et militaire conduisent maintenant une lutte sur le plan économique.

Je crois, c’est vraiment ma conclusion, que la situation aujourd’hui est d’un certain côté pleine de promesses parce qu’il n’y a pas de doute que la crise des USA soit économique, soit politique, la crise des autres pays capitalistes est très importante. Mais de l’autre côté c’est une situation qui présente beaucoup de danger parce que l’établissement économique des USA correspond une très grande force militaire et la tentation de la guerre pour les impérialistes. Nous devons combattre ces dangers et maintenir les promesses qui sont présents dans cette situation.

Merci.

Annonces

Brèves Toutes les brèves

Navigation