Les menaces qui pèsent actuellement sur le Sénégal Intervention de Sete Diop (PIT Senegal)

, par  Auteurs à lire , popularité : 2%

Merci à tous les organisateurs, en particulier à Jean Zunino à qui je renouvelle mes excuses parce que pendant de nombreuses semaines, j’ai été lent à réagir à ses appels. Ce n’était pas par manque d’intérêt mais par manque de disponibilité et d’être sûr que je pourrai être là aujourd’hui avec vous. En tout cas, c’est un grand plaisir pour moi, c’est un baptême que ces rencontres internationales de Vénissieux.

Donc, tout à l’heure quelqu’un posait la question : est-ce que c’est un parti communiste le PIT Sénégal. PIT qui veut dire Parti de l’indépendance et du travail. Oui bien entendu, c’est un parti communiste. Et ce nom là a une histoire qui est essentiellement lié à la lutte d’indépendance du Sénégal. C’est un parti qui vient d’un grand parti qui avait en fait des branches dans différents pays d’Afrique au moment des luttes pour l’indépendance qui s’appelait le Parti africain de l’indépendance qui avait une branche au Sénégal et dans d’autres pays comme le Burkina, le Mali etc. Pourquoi il ne s’appelle pas PC évidemment je ne peux pas répondre à cette question là mais je vous renvoie à son historique au moments des indépendances des années 50 à 60.

Je ne parlerai pas du tout de la situation militaire du Mali qu’on évoquera certainement avec les détails. Je vais me contenter de rafraîchir la mémoire pour certains et peut-être apporter quelques informations pour d’autres sur la situation du Sénégal.

A la date d’aujourd’hui, le Sénégal a réussi quelque chose qui s’est passé tout récemment, au mois de mars dernier, à savoir de se débarrasser de son président qui était élu démocratiquement en 2000 et qui entre 2000 et 2012 est passé d’un espoir, alors là, immense de la part de la population du Sénégal et tous les progressistes du monde, à une déception tout aussi immense, il est passé complètement comme un dictateur à la fin de son règne et donc par la violence il a voulu se maintenir et le peuple a réussi a s’en débarrasser avec le moins de mal possible si on peut dire. Il y a eu quand même des morts, il y a eu une régression sur beaucoup de plans sur le plan des luttes sur lesquelles je reviendrai tout à l’heure.

Les menaces qui pèsent actuellement sur le Sénégal sont pratiquement les mêmes depuis très longtemps. C’est l’exploitation du travail de la population par une bureaucratie qui est à la solde du même capital international que vous connaissez. Essentiellement français mais pas seulement. Aujourd’hui ce capital se ramifie sur les pays arabes en particulier. C’est F. Hollande lui-même, qui était en visite à Dakar, qui confirmait que certes il y a eu des progrès dans la croissance. On se rappelle des chiffres …

(enregistrement interrompu)

Annonces

Brèves Toutes les brèves

Navigation

AgendaTous les événements

septembre 2017 :

Rien pour ce mois

août 2017 | octobre 2017