Ukraine : Refusons la guerre de l’OTAN Il y a urgence contre la violence fasciste !

, par  pamillet , popularité : 10%

Tract diffusé sur les marchés de Vénissieux ces 10 et 11 Mai 2014

La France doit rompre avec l’Otan et ses politiques de domination impérialistes contre la Russie (et les autres) !

Nous ne devons pas rester inactifs devant l’escalade des conflits que génèrent notre diplomatie guerrière à la pointe de l’OTAN. Nous appelons tous les démocrates et progressistes à refuser la guerre imposée par les USA et l’UE. La Paix et la solidarité entre les peuples sont la priorité de tous les citoyens, une responsabilité collective du monde du travail. La paix est le plus précieuse des revendications. C’est un engagement fondamental du mouvement communiste.

Il faut dénoncer le coup d’État de Kiev.

Ce que nos médias ont présentés comme une révolution citoyenne se révèle être un coup d’état exécuté par des groupes nationalistes encadrés de manière paramilitaire, aux services des oligarques corrompus et avec le soutien des dipomaties occidentales et de leurs services. La responsabilité des pays européens est immense. Ils promettent la paix et la « liberté des droits de l’homme », mais apportent ici la guerre civile.
- Le Gouvernement français est particulièrement impliqué dans la déstabilisation de l’Ukraine, appuyant et soutenant des fascistes notoires qui propagent toujours l’idéologie condamnée « pour crimes contre l’humanité » par le Tribunal de Nuremberg.
- La présentation partiale, violente, de la situation en Ukraine attise le conflit ukrainien, brouille les pistes de solution. Les agresseurs putschistes deviennent les agressés, et l’Ukraine est aux portes de la guerre civile. Les invectives contre la Russie pleuvent, alors que le Président Obama responsable au nom de son pays d’une longue liste de destructions de pays et de centaines de milliers de morts, est présenté comme un « libérateur ».

Remise en cause de la souveraineté des peuples

Le Gouvernement français, avec l’UE, entretient une situation explosive à Kiev et en Ukraine, dangereuse pour les libertés démocratiques, la Paix en Europe. Les dirigeants français qui aujourd’hui contestent le référendum en Crimée sont ceux qui n’ont pas voulu reconnaître le résultat du référendum de 2005, mais qui ont organisé celui pour l’indépendance du Kosovo, et ont accepté le référendum séparant Mayotte des Comores et la rattachant à la France. Ces faits soulignent que la position Française est une totale duplicité avec les oligarques alliés de l’ouest contre le monde du travail en Ukraine.

Il est important de replacer ce conflit aux portes de l’Europe, dans le contexte historique de ces dernières années, avec la crise économique des pays capitalistes. L’occident dominé par les USA se bat d’abord pour piller les ressources d’États souverains. ll n’accepte pas le développement des pays comme la Chine, la Russie, le Brésil, l’Amérique Latine…

Les communistes refusent la mondialisation capitaliste, la guerre comme moyen d’accéder aux ressources dans un partage du monde organisé par les US. Car c’est le coeur de toutes les politiques d’austérité, d’attaque contre le monde du travail.
Ils exigent une politique de plein emploi et de progrès social.

Annonces

Brèves Toutes les brèves

Navigation