Trois blessés graves suite à l’action de la police

, par  Gilbert Remond , popularité : 3%

Faites connaitre cette atteinte grave au droit de manifester. La préfecture et les médias nationaux soit cherchent à disculper les forces de l’ordre en rejetant la faute sur des manifestants violents ( on sait bien de quel degré de violence sont capables des infirmières) soit organise le boycott de l’info .Mieux vaut parler du déséquilibré qui a blessé un cheminot et de la gêne que ceux-ci provoquent parce qu’ils protestent contre la dégradation de leurs conditions de travail. Là le déséquilibré est du coté de la police, cette police lyonnaise qui décidément a beaucoup de problèmes avec la loi et les honnêtes gens.

Bonjour

3 personnes ont été gravement blessées hier (deux infirmières et un agent administratif) lors de la manifestation des personnels du secteur sanitaire et social non lucratif. Cette manifestation avait lieu devant le Palais des congrès à Lyon contre le démantèlement et la dénonciation de leur convention collective. Il y avait entre 2.000 et 3.000 personnes. Voir notre communiqué ci-joint.

Nous apportons toute la solidarité à ces trois collègues et camarades. Pour la secrétaire du syndicat CGT de la clinique mutualiste de Saint Etienne le pronostic vital est engagé, et, au moment où nous écrivons ces lignes, elle est dans un état très grave.Nathalie Gamiochipi, secrétaire générale de la fédération CGT Santé et Action sociale sera sur le Vinatier à 14h 30, en visite à l’UMA, dans le cadre de l’accident qui a eu lieu le mercredi 14 septembre. Nous souhaitons que la solidarité s’exerce d’une manière très large, c’est pourquoi, après ce qui c’est passé hier nous appelons toutes celles et ceux qui le peuvent à venir à 14h 30 devant l’UMA, dans le cadre d’un rassemblement de soutien.

Faites circuler ce message de partout, faite le nécessaire pour venir, un quart d’heure, vingt minutes, une demi heure...on ne peut pas rester sans rien faire et silencieux

Pour la CGT

Marc Auray


Communiqué de la Fédération CGT Santé Action Sociale, 6 octobre 2011 :

Trois blessées graves lors d’un rassemblement de salariés. Il nous faut des explications !

Trois salariées ont été blessées lors de la manifestation à Lyon des personnels du secteur sanitaire et social non lucratif. Deux d’entre elles le sont gravement. Le pronostic vital de la responsable du syndicat CGT de la Clinique de la Mutualité de Saint­ Etienne est engagé.

Comment ne pas être profondément indignés par l’attitude des forces de l’ordre qui ont pris la décision de gazer les manifestants ?… Ce gazage, confirmé par le communiqué de la préfecture serait à l’origine du mouvement de foule qui aurait provoqué la rupture d’une grille au sol, entraînant la chute des trois salariées.

Rien ne justifiait un tel déploiement policier !

Pacifiquement, les manifestants majoritairement des personnels de soins – protestaient contre la décision unilatérale de leur employeur, la FEHAP* de dénoncer leur convention collective de 1951 : ils demandent uniquement que leurs revendications, après l’échec de plusieurs mois de négociations, soient enfin prises en compte !

La CGT demande au Ministère de l’Intérieur des explications : qui a donné l’ordre de gazer ? Pourquoi une telle violence ?

Nous appelons également les employeurs relevant de la convention collective du 31.10.1951 à plus de respect envers leurs salariés et les représentants syndicaux, et à revenir sur leurs décisions en ré-ouvrant des négociations.

La CGT et la Fédération de la Santé et de l’Action sociale tiennent à témoigner leur soutien aux trois salariées concernées, à leur famille, à leurs collègues de travail, à leurs camarades syndicalistes.

Montreuil, le 6 octobre 2011 19H

(*) Fédération des Etablissements Hospitaliers d’Aide à la Personne.

Annonces

Sites favoris Tous les sites

9 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation