Carbone savoie s’organise pour empêcher la casse ! Rassemblement devant l’usine Lundi 8 Février à 11h

, par  pamillet , popularité : 10%

Rassemblement devant l’usine
Lundi 8 Février à 11h
30 rue Louis Jouvet - 69200 Vénissieux

Carbone Savoie : encore un atout industriel historique menacé !

Après la longue grève des Veninov qui avaient réussi à préserver le site et 10 emplois, Carbone Savoie est dans la ligne de mire des casseurs d’industrie. Le site vient de l’ancien groupe Pechiney, nationalisé avec ses pertes en 1981 avant d’être revendu avec ses profits, puis cassé en morceaux, dont la filière des cathodes pour l’industrie de l’aluminium. Elle était arrivée dans la corbeille du groupe minier australien Rio Tinto, ces multinationales qui épuisent la terre et le travailleur comme le disati Marx.

le piquet de grève de Carbone Savoie

Le Monopoly continue et les sites de Vénissieux et de Notre-Dame de Briancon sont en vente, 350 emplois mis en cause, et une technologie industrielle de pointe, des métiers et un secteur stratégique pour toute la filière de l’aluminium.

Les fonds financiers se frottent les mains ! Ils vont pouvoir dépecer et licencier !
Les représentants du groupe Rio Tinto n’était meme pas présent au CCE pour répondre aux questions des salariés !

Pourtant, le site de Vénissieux avait investi 25M€ ces dernières années pour la dépollution des fumées, système au top niveau mondial. Mais pour les salariés, le contrôle des poussières est en échec, et l’entreprise vient d’être jugée responsable du décès d’un ouvrier...

Les travailleurs sont en grève avec occupation et piquet devant l’usine. Macron va-t-il les envoyer devant sa "justice" ?

Lettre au préfet de Michèle Picard, maire de Vénissieux

Monsieur le Préfet,

Les salariés de l’intersyndicale CGT – FO de l’entreprise Carbone Savoie située sur ma commune m’ont fait part de leurs inquiétudes concernant leurs emplois et le devenir du site vénissian.

Filiale du leader minier internationale Rio Tinto, Carbone Savoie, qui fabrique des cathodes en carbone, va être cédée au fonds de retournement français Alandia Industries, spécialisée dans la reprise de sociétés en difficulté.

A quelques semaines de la fin du processus de cession, aucun projet industriel n’a été présenté au personnel et la direction reste muette quant aux conditions de reprises de ce patrimoine industriel vénissian.

L’intersyndicale m’a informée du courrier qu’elle vous a adressé afin qu’une rencontre soit organisée, sous votre égide, en présence de l’ensemble des partenaires concernés, afin de faire un point de cette situation.

Aujourd’hui, je m’associe à leur demande de table ronde afin qu’une solution pérenne soit trouvée pour maintenir l’activité du site et préserver tous les emplois.

Vous remerciant de l’intérêt que vous porterez à ce dossier,

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Préfet, l’expression de ma haute considération.

Michèle PICARD

Annonces

Sites favoris Tous les sites

9 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation

AgendaTous les événements

septembre 2017 :

Rien pour ce mois

août 2017 | octobre 2017