Deux poids, deux mesures ! Déclaration de partis communistes sur la Syrie

, par  Jean Zunino , popularité : 8%

Communiqué du Collectif communiste Polex

Deux poids, deux mesures !

Le massacre de populations civiles en Syrie est criminel. Mais il est abject d’en attribuer la responsabilité au seul pouvoir de Bachar el-Assad, alors que certains insurgés multiplient les attaques armées et les attentats, et d’utiliser l’émotion pour des objectifs de conquête territoriale en faveur de l’Occident.

Non, Monsieur Fabius, ce n’est en aucun cas à l’Occident et à l’OTAN de choisir le gouvernement syrien, et surtout pas à la France et à l’Angleterre, ex-puissances coloniales à Damas. Ce choix relève du seul peuple syrien, sans ingérence extérieure, et surtout pas militaire.

Non, Monsieur Hollande, il n’est pas acceptable d’envisager en Syrie une intervention armée contre le régime de Bachar el-Assad, de multiplier les déclarations et les actes provocateurs comme l’expulsion de France de l’Ambassadrice de Syrie, alors que Paris n’a pas bronché quand les dirigeants israéliens massacraient impunément des civils, femmes et enfants palestiniens, lors de leur intervention à Gaza.

Nous regrettons de voir le nouveau pouvoir socialiste français tourner ainsi le dos aux aspirations pacifiques de ses électeurs et reprendre le chemin des bellicistes sarkoziens, après le résultat désastreux de l’aventure libyenne.

Nous nous félicitons par contre de la déclaration commune de 35 partis communistes et ouvriers contre l’OTAN (ci-dessous). Nous espérons que la signature de ce texte par le PCF permettra enfin de développer un vaste mouvement unitaire en France pour exiger la sortie de notre pays de l’OTAN.

Collectif communiste Polex

Paris, le 31 mai 2012

Déclaration commune de 35 partis communistes et ouvriers :

L’OTAN, menace pour la paix mondiale !

Dans une situation internationale marquée par l’aiguisement de la crise du capitalisme et par l’offensive impérialiste violente contre les acquis et les droits des travailleurs et des peuples, se tenait le 20 et le 21 mai à Chicago, aux États-Unis, le Sommet de l’OTAN.

Dans un contexte d’approfondissement de crise du capitalisme, l’impérialisme se lance dans une escalade militariste et interventionniste.

Après avoir réformé son concept stratégique en 2010, ce qui représente un nouveau et dangereux bond qualitatif dans son ambition interventionniste – qu’illustre l’agression contre la Libye – les États-Unis et l’OTAN, dont l’UE est le pilier européen, cherchent à étendre leurs zones d’influence, défendent la course aux armements et les dépenses militaires, l’investissement dans de nouvelles armes et leur réseau mondial de bases militaires.

L’impérialisme militarise les relations internationales, poursuit les occupations, lance des menaces d’agression, défend conspirations et manœuvres d’ingérence contre les pays de tous les continents par une course aux armements permanente, viole les accords internationaux de désarmement existants. Les principes de la Charte des Nations unies sont remis en cause, s’accentue l’instrumentalisation de l’ONU pour légitimer la violence impérialiste. Le processus de destruction du Droit international, produit de la défaite du nazisme et du fascisme lors de la Seconde guerre mondiale, ouvre les portes à la réalisation des desseins impérialistes, le contrôle des ressources et la domination de la planète sur le plan militaire et géostratégique.

L’OTAN comme principal instrument de l’impérialisme dans son objectif de domination mondiale, constitue une énorme menace pour la paix et la sécurité mondiales.

Mais, comme la réalité nous le démontre, la réaction par la force de l’impérialisme à la crise du capitalisme se trouve confrontée à la lutte progressiste et révolutionnaires des peuples qui, partout dans le monde, prennent en main la défense de leurs droits et de la souveraineté ainsi que de l’indépendance de leurs pays, résistant par les moyens les plus variés et mettant en échec la stratégie de domination impérialiste.

Réaffirmant leur engagement dans la lutte pour la paix, le droit de chaque peuple à décider librement de son destin, pour le progrès social et le Socialisme, les Partis communistes et ouvriers signataires de ce déclaration :

- Exigent le retrait immédiat de tous les peuples étrangers d’Afghanistan, ainsi que de toutes les autres interventions impérialistes dans le monde ;
- Rejettent l’escalade de guerre au Moyen-Orient, notamment contre la Syrie et l’Iran ;
- Exigent la dissolution de l’OTAN et soutiennent le droit de chaque pays à décider de retirer leurs pays de cette alliance agressive ;
- Rejettent l’installation du nouveau système anti-missiles des États-Unis et de l’OTAN en Europe et réclament la fin des bases militaires étrangères ;
- Exigent la fin de la course aux armements, le désarmement nucléaire commençant par les plus grandes puissances nucléaires du monde – comme les États-Unis – et la complète destruction des armes chimiques et biologiques ;
- Expriment leur solidarité avec les peuples qui résistent aux occupations, agressions et ingérences de l’impérialisme, notamment au Moyen-Orient, en Asie, en Amérique latine et en Afrique.

Partis signataires de l’appel commun des Partis communistes et ouvriers :
- 1. Parti communiste Sud-africain
- 2. Parti communiste d’Argentine
- 3. Parti communiste d’Azerbaïdjan
- 4. Parti communiste d’Australie
- 5. Parti du travail de Belgique
- 6. Parti communiste de Biélorussie
- 7. Parti communiste du Brésil
- 8. Parti communiste d’Espagne
- 9. Parti communiste des peuples d’Espagne
- 10. Parti communiste des États-Unis
- 11. Parti communiste de Finlande
- 12. Parti communiste Français
- 13. Parti communiste unifié de Géorgie
- 14. Parti communiste de Grèce
- 15. Nouveau Parti communiste de Hollande
- 16. Parti du peuple d’Iran
- 17. Parti communiste d’Inde
- 18. Parti communiste d’Inde (Marxiste)
- 19. Parti communiste d’Irlande
- 20. Parti des travailleurs d’Irlande
- 21. Parti des communistes italiens
- 22. Parti communiste Libanais
- 23. Parti communiste Luxembourgeois
- 24. Parti communiste de Malte
- 25. Parti communiste du Mexique
- 26. Parti communiste Palestinien
- 27. Parti communiste Péruvien
- 28. Parti communiste de Pologne
- 29. Parti communiste Portugais
- 30. Parti communiste Britannique
- 31. Parti communiste de Bohême-Moravie
- 32. Parti communiste de la Fédération de Russie
- 33. Parti communiste ouvrier Russie – Parti des communistes révolutionnaire
- 34. Parti communiste Syrien (unifié)
- 35. Parti communiste d’Ukraine

Annonces

Brèves Toutes les brèves

Navigation