Révolution d’octobre : Une délégation Vénissiane du PCF à Moscou

, par  pamillet , popularité : 3%

La section de Vénissieux du PCF a décidé d’assurer la présence militante du PCF à Moscou pour les cérémonies du 100eme anniversaire de la révolution d’octobre. La délégation sera accompagnée de militants de plusieurs autres villes qui se sont organisés pour financer leur voyage. Au total, nous serons 17 à Moscou du 4 au 9 Novembre 2017.

La section de Vénissieux ouvre une collecte pour financer ce voyage, objectif 2000€. Merci d’utiliser le formulaire ci-dessous, soit par carte bancaire, soit par envoi de chèque à l’ordre de PCF Vénissieux, envoyé à PCF Vénissieux, 48 rue Eugène Maréchal, 69200 Vénissieux, en précisant Moscou 2017. Les donateurs recevront un CD du reportage réalisé à Moscou, et une surprise s’ils viennent aux rencontres internationalistes du 25/11.

Soutien à la délégation à Moscou

Nous participerons aux cérémonies officielles organisées par le parti communiste russe
- dépôt de gerbes au mausolée le 5/11
- participation au défilé du 7/11 dans l’objectif d’organiser un "carré français"
- rencontre avec le KPFR le 8/11

Nous emportons le drapeau historique de la section, avec les outils faucille et marteau d’avant 1970...

Le drapeau historique de la section de Vénissieux du PCF
Copie du drapeau historique que nous porterons le 7 novembre à Moscou.

Ce voyage n’est évidemment pas un voyage tourné vers le passé, mais au contraire la volonté d’affirmer que la violence de la mondialisation capitaliste, de la remise en cause des services publics et des droits du travail, posent aujourd’hui avec force la question du changement de société, et donc de la révolution, du socialisme. Renier la révolution d’octobre conduit les communistes à se perdre, la connaitre et la comprendre est au contraire une étape essentielle pour reconstruire un point de vue révolutionnaire utile dans le monde d’aujourd’hui.

Depuis la chute du mur et la fin de l’URSS, la guerre idéologique a voulu imposer l’idée d’un socialisme monstrueux, inhumain, inefficace, arriéré. Or tout indique au contraire que le socialisme soviétique a permis le développement sans précédent d’un pays multinational immense, contraint par un contexte de guerre permanente menée par l’occident capitaliste, apportant des droits sociaux inconnus à des millions de familles. Si des drames, des échecs, et des crimes ont été commis, ils doivent être étudiés et compris en tant que communistes pour comprendre dans chaque pays ce qui relève de sa propre histoire, des caractéristiques de sa révolution, des décisions prises par le pouvoir, non pas pour un illusoire bilan total des plus et des moins, mais pour défendre les réussites du socialisme, nombreuses, extraordinaires même quand on les découvre, quand on découvre par exemple l’attachement des anciens soviétiques à leur histoire, et pour comprendre les causes des échecs et des drames.

La diabolisation du socialisme conduit à la diabolisation des révolutions elles-mêmes, comme le montre les mises en causes de la révolution Française à partir de la dénonciation de ses moments tragiques, comme si ce ne sont pas ces moments justement qui ont forgés la rupture avec l’ancien monde.

Oui, nous sommes fiers de représenter la longue histoire des communistes Français le 7 novembre au 100eme anniversaire de la révolution d’Octobre, et nous serons disponibles pour en faire des comptes-rendus militants partout en France, à commencer par les rencontres internationalistes de Vénissieux, le 25 novembre.

Annonces

Brèves Toutes les brèves

Navigation