Régionales : un vote pour refuser la peur et résister à l’austérité !

, popularité : 6%

Deux rencontres publiques à Vénissieux

en présence des candidats et de Michèle Picard, Présidente du Comité de soutien

Le 25 novembre à 18h

Foyer Vaillant-Couturier, 45 rue Vaillant-Couturier

Le 28 Novembre à 18h

Maison de quartier Darnaise, 45 bd Lénine
Cette soirée se terminera autour d’un repas simple et convivial pour ceux qui le souhaitent

Le 6 décembre, votez Cécile Cukierman, le vote utile pour :


- Sanctionner la politique d’austérité du gouvernement, de l’union européenne et des patrons,
- Battre la droite de Wauquiez qui veut plus de sacrifices pour les salariés et les quartiers populaires,
- Barrer la route au FN qui veut casser solidarités et acquis populaires, imposer ses idées antirépublicaines,
- Construire des régions solidaires et utiles pour l’emploi, la formation, les services publics.

Le 6 décembre prochain, vous êtes appelés à choisir vos représentants à la Région Auvergne-Rhône Alpes.

Avec les crises économique et sociales qui frappent de plein fouet la population et les territoires, nous avons besoin d’une région dynamique et solidaire, une région qui assure un développement équilibré de tous les territoires.
Le développement économique doit s’accompagner d’un développement social et culturel.

La liste « L’Humain d’abord, avec la gauche républicaine et sociale » conduite par Cécile Cukierman, portera ces exigences.

Ses élus seront un point d’appui important pour combattre l’austérité imposée à la population et aux collectivités. Ils se feront l’écho de votre colère et de vos attentes. Ils seront à nos côtés, comme l’ont été les élus communistes régionaux dans la lutte avec les Véninov, pour l’implantation du nouveau lycée Jacques Brel, pour soutenir l’Afpa et le Certa, ces deux outils vénissians qui répondent aux besoins de notre jeunesse en matière de formation professionnelle, pour défendre les services publics nécessaires aux habitants et les droits fondamentaux auxquels chaque citoyen a droit.

Nous continuerons de porter l’exigence d’un véritable contournement ferroviaire de l’agglomération lyonnaise respectueux des populations et des territoires.

Vous n’avez rien à attendre de la droite revancharde et de l’extrême droite réactionnaire. Elles foulent aux pieds vos aspirations et ne feraient qu’aggraver vos conditions de vie.

Voter pour la liste « L’Humain d’abord, avec la gauche républicaine et sociale »
c’est s’assurer d’être bien représenté, bien défendu.

Michèle Picard
Maire de Vénissieux

Nouvelle région Rhone-Alpes-Auvergne

- 230 candidats de 13 départements, liste conduite par Cécile Cukierman
- 37 candidats pour la métropole de Lyon, liste conduite par Raphaël Debu et Christiane Puthod
- 9 candidats pour Vénissieux, Saint-Fons, avec Marie-christine Burricand et Bayrem Braiki

Marie-Christine Burricand, Conseillère Municipale et Métropolitaine (PCF)

« De Vénissieux à la Région, dans la poursuite de mon engagement au département,je veux être utile pour porter les besoins des habitants et des salariés, faire reculer les politiques d’austérité mises en oeuvre par l’Union européenne et le gouvernement, de concert avec le patronat. Contre la mise en concurrence des hommes et des territoires, je veux agir pour les droits à la formation et l’emploi, pour la solidarité, les services publics, pour l’égalité et la citoyenneté. Voter pour notre liste, c’est sanctionner les politiques d’austérité et de recul social, battre la droite et le Front National en donnant sa chance à la vraie gauche »

Jerome Guillemin, secrétaire du comité d’établissement pour le syndicat CGT à Kem One sur le site de Saint-Fons.

« Je travaille depuis 18 ans sur le site industriel de Arkema vendu à Kem One.
J’ai 36 ans je suis marié et j’ai 2 merveilleuses filles âgées de 8 et 5 ans.
j’ai rejoint la liste front de gauche "l’humain d’abord " car elle correspond à beaucoup d’idées que je porte quotidiennement dans mon entreprise et je suis convaincu que seules ces propositions pourront apporter un réel changement dans la vie des citoyens de notre région. »

Sophia Brikh, conseillère municipale (représentante vie associative)

« Âgée de 37 ans et Maman de 3 enfants, j’ai à coeur de m’impliquer dans la vie citoyenne et politique à différents niveaux. J’aspire à une politique qui donne les moyens à l’éducation et à l’école publique, aux associations culturelles et de loisirs qui font reculer les peurs et les oppositions entre les personnes encouragées par les propagandes de l’extrême droite. Je suis pour une politique qui place l’humain avant le capital et quî sanctionne toutes les politiques d’austérité infligées aux communes et aux régions. »

Philippe Goguillot, Syndicaliste Centro motors

« 46 ans, père divorcé de trois enfants, habitant Vénissieux depuis cinq ans,je suis technico-commercial à Centro motors, entreprise qui vient d’être déclarée en liquidation judiciaire. Syndicaliste depuis 15 ans, je défends les intérêts et droits des salariés devant le patronat. Je rentre en politique pour prolonger mon action syndicale et faire changer les choses au niveau régional. Sous l’impulsion de Christiane Puthod, la Région a voté l’année dernière une aide exceptionnelle et a participé à racheter le terrain de notre entreprise avec la Métropole de Lyon. Mais je veux que la politique de l’emploi aille encore plus loin pour conserver les entreprises de la région et maintenir l’emploi surtout pour les plus jeunes. »

Bayrem BRAIKI, directeur de développement, Adjoint au maire de Vénissieux, PCF

« J’ai dédié mes 15 dernières années au combat politique à Vénissieux, afin de défendre au mieux les intérêts de nos concitoyens.
Mon engagement sur cette liste, « l’Humain d’abord ! », c’est avant tout l’espérance d’une alternative avec une offre politique qui place l’humain au cœur de nos préoccupations. On y retrouve des femmes et des hommes de divers horizons, de diverses expériences qui s’unissent pour faire face à l’austérité. La liste l’Humain d’abord, c’est renforcer la solidarité, soutenir l’emploi, la culture, accompagner les associations… toutes ces raisons font que ma présence sur cette liste, est une évidence »

Magali Vigne, 69 ans, miitante de la solidarité contre la précarité, MRC

« Ma présence sur la liste "l’humain d’abord, avec la gauche républicaine et sociale" est dans la continuité de mon parcours personnel de militante politique et syndicale. L’éducation et la culture (mettez des livres partout, disait Victor Hugo) sont mes deux moteurs. Ces préoccupations d’une gauche républicaine et sociale, soucieuse d’assurer à chacune et chacun un socle fondamental de connaissances et la possibilité de choisir son avenir, je les retrouve dans la liste "l’humain d’abord, avec la gauche républicaine et sociale" conduite par Cécile Cukierman. Le fait que cette liste soit conduite par une femme est, pour moi, un autre sujet de fierté et de satisfaction. »

Giséle PUTOUD, Syndicaliste hospitalière

« Déléguée syndicale CGT depuis 8 ans au Groupe Hospitalier Mutualiste Les portes du sud et EHPAD la solidarité, je travaille depuis 1980 à la clinique de la Roseraie puis au Groupe Hospitalier Mutualiste. Je suis sur cette liste pour amener mon expérience du milieu hospitalier. Je n’en peux plus de cette politique d austérité qui fait que le malade n’est plus qu’un tiroir caisse et qui aggrave considérablement les conditions de travail des personnels. L’humain d’abord... Le malade d’abord et les salariés d’abord ! »

Thierry Vignaud, adjoint au Maire de Vénissieux, MRC

« Élu du Mouvement Républicain et citoyen à Vénissieux en tant qu’adjoint au maire depuis 2008, j’ai intégré la liste l’humain d’abord pour présenter à nos concitoyens une politique et un programme résolument, pleinement et sincèrement à gauche. Entre la gauche plus libérale que sociale et la gauche plus environnementaliste que républicaine nous avons une autre parole, un espoir et un autre destin à proposer. Je souhaite impulser sur notre région le "made in France" favoriser les relocalisations, les investissements et le maintien de nos emplois. La laïcité n’est pas une entrave à la liberté des individus mais un formidable outil au service du vivre ensemble... »

Laurent Brun, syndicaliste cheminot, PCF

« Le poids électoral de cette liste doit se renforcer si nous voulons que nos luttes pour la justice sociale trouvent encore plus d’écho politique. C’est un élément du rapport de forces en faveur des travailleurs.
J’ai envie de porter une autre ambition pour la SNCF : favoriser les moyens humains pour améliorer la qualité du service (plus de 900 trains ont été supprimés en juillet et août 2015 pour cause de manque de personnel), lancer de nouveaux projets concrets pour offrir l’accès aux trains à plus de rhône-alpins. »

Nos projets pour une région solidaire et citoyenne

L’emploi d’abord : Fonds régionaux pour l’emploi, la formation professionnelle avec contrôle de l’usage des fonds par les entreprises, coopérations recherche/enseignement supérieur et industrie pour l’emploi. Fonds pour financer les reprises d’entreprises en SCOP. Soutien à l’apprentissage et l’enseignement professionnel, sortir la formation de la marchandisation, développer l’action en direction des lycéens en difficultés scolaires et sociales.

Développer les services publics
 : Refus de toute privatisation ou régionalisation de l’énergie, maintien d’un service public national. Développement de transports publics modernes et accessibles, gratuité pour les chômeurs, lycéens, collégiens, apprentis. Généralisation du versement transports des entreprises. Développement du fret fluvial et ferroviaire (contournement sud de l’agglomération). Maintien des hôpitaux publics de proximité et développement des centres de santé, des maisons des services publics.

Une région solidaire et humaine : Agriculture raisonnée et circuits courts en priorité pour les cantines. Empêcher la mise en œuvre de la Loi Macron qui casse le code du travail et les services publics. Soutien à la construction de logements publics de qualité à loyers accessibles. Plan de rénovation énergétique des logements sociaux. Carte d’accès aux pratiques culturelles pour les 16/25ans. Gratuité effective des études au lycée. Coopérations internationales fondées sur l’intérêt mutuel. Régularisation des lycéens sans papiers.

Une région citoyenne : Des conférences citoyennes pour associer les citoyens à l’élaboration des décisions. Faciliter l’organisation de référendums sur les projets régionaux.

Régions et réforme des collectivités territoriales

Nous sommes tous concernés par les compétences de la région : transports, développement durable, aménagement du territoire, développement économique, formation professionnelle et lycées.

La réforme des collectivités territoriales a redécoupé de nouvelles régions. L’Auvergne et Rhône-Alpes fusionneront au 1er janvier 2016.

Ces très grandes régions éloignent encore plus le citoyen des lieux de décisions, en même temps que l’Etat se désengage et revoit ses dotations aux collectivités à la baisse.

A la région comme dans la commune, nous serons des élus combatifs pour défendre au plus près les besoins des habitants et leur capacité d’intervention dans les décisions.

Annonces

Sites favoris Tous les sites

9 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

  • Blein amnésique...

    Dans son matériel de campagne, le député ex-socialiste Yves Blein est amnésique... Habituellement, (...)

  • Insoumis il y a un siècle...

    La chanson "les conscrits insoumis", avant la première guerre mondiale, qui vit, après, l’horreur (...)

  • Blein avec Macron ?

    La vie politique et son cortège de petites déclarations, de grands mots, d’affaires et de (...)

Navigation