Le peuple a besoin d’un parti communiste

, par  Marie-Christine Burricand , popularité : 10%

Je livre là une première réaction sur ces élections régionales, en réponse au texte intéressant publié par Danièle Bleitrach sur son blog et repris sur le site "Réveil communiste".

Nous publierons dans les jours qui viennent un texte d’analyse plus poussé et argumenté .C’est une première réaction à chaud

La reconstruction d’un parti communiste est aujourd’hui la question essentielle.
L’abstention croissante traduit le fossé qui se creuse entre le peuple et les politiques, de plus en plus issus d’une élite et qui ne cessent de faire la démonstration de leur incapacité à entendre et à répondre aux questions vitales des gens,avec des dirigeants du PCF qui n’affrontent pas la question centrale, il faut mener le combat de classe, trop occupés qu’ils sont à assurer leur avenir personnel.

Pour beaucoup de gens, voter ne sert plus à rien et quand ils le font, c’est pour empêcher le pire, pas pour un projet de progrès.

Il suffisait s’être dans les bureaux de vote de dimanche pour constater combien chez les électeurs de tout bord manquaient l’enthousiasme et la confiance.

De là à faire de l’abstention dans sa majorité un geste conscientisé, il y a un pas que je ne franchirai pas.

Ce qui est certain, c’est que ce taux élevé d’abstention est une aubaine pour Sarkozy, pour imposer sa réforme des collectivités territoriales qui est vraiment un coup d’état institutionnel contre la démocratie.

Cela aurait été plus intéressant de parler de cela dans la campagne que du bilan des candidats du Front de gauche qui avaient dirigé les régions avec le PS mais trouvaient que quand même on pourrait faire mieux , questions complètement décalées des préoccupations populaires.

Le front de gauche a révélé ce qu’il était, même pas "Die linke" ni une nouvelle ossature pour la gauche.

Une petite combinaison efficace pour ratisser les voix des mécontents du PS et les remettre dans la corbeille au second tour. Oubliées les envolées de Mélenchon sur le thème "on conditionnera notre participation aux exécutifs au programme".

Le Front de gauche est une impasse dont l’horizon ne dépasse pas 2012, toujours pour fournir l’appoint au pS et servir les ambitions de quelques dirigeants.

Tous- exception faite du nord pas de Calais, du Limousin et de la Picardie- ont couru chercher leur place sans condition pour refaire la même chose que la dernière fois.

Au passage, le PCF qui a fourni le gros du boulot et des électeurs est un peu plus passé à la moulinette.

Un comble quand justement il pouvait faire la preuve de sa capacité d’existence et de reconquête. C’est le remake de la gauche plurielle façon "gauche de la gauche".

Un seul chiffre sur les résultats : 1 137 250 voix pour le front de gauche aux régionales, 1 175 529 voix pour les candidats PCF aux cantonales sur la seule moitié des cantons.

Le PCF perdra dans tous les cas de figure du second tour des élus ( 7 élus communistes pour 15 au mieux dans le Rhône).

En prime le prix à payer en Languedoc Roussillon et en Picardie pour la division du PCf et les maneuvres du PS, ou ne resteront élus que ceux qui se sont vendus au PS dès le premier tour. L’héritage de Robert Hue coûte bien cher.

Ce ne sont pas des communistes qui seront sur les listes du second tour mais des Fronts de gauche et personne dimanche soir n’a fait de commentaires sur les résultats du PCF...

Oui, le peuple a besoin de communisme. Mais le communisme n’existe pas dans le réel sans son parti et c’est bien là que le bât blesse.

Il faudra bien choisir, accepter de se fondre dans cette dérive en espérant maintenir un courant d’idées communiste - je ne parle pas de la direction du PCF qui n’est intéressé que par le maintien d’un appareil lui permettant de peser pour elle dans le landernau politique - ou bien s’attaquer avec le courage que cela demande à la reconstruction du Parti communiste et du projet communiste.
Je choisis évidemment cette seconde alternative et je suis prête à agir, quel que soit les chemins des uns et des autres, avec tous ceux qui y souscrivent dedans et dehors. Que les communistes qui veulent un parti lèvent le poing !

Annonces

Sites favoris Tous les sites

21 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation