Samedi 30 Avril, Vénissieux, 9h-20h, rencontre communiste Wamen, Hoareau, Salem, Herrera, Gastaud, Bleitrach...

, par  pamillet , popularité : 7%

1 Million, ils manoeuvrent... 3 Millions, ils retirent... 10 millions, ils se tirent ! Mais comment faire ?

Les rencontres communistes du samedi 30 avril s’annoncent comme un moment fort dans la reconstruction d’une issue politique. Au moment ou un mouvement social renaissant bouscule la vie politique française, renvoie le FN, la droite revancharde, et la gauche gouvernementale à leur camp commun, celui du MEDEF et de la destruction des droits sociaux, la question d’une autre société, d’une reconstruction d’une alternative progressiste se pose avec force.

Les manifestations, les mobilisations lycéennes comme les nuits debout illustrent cet enjeu. Pour les communistes, c’est le moment de mettre toutes les questions sur la table, de faire le bilan critique des stratégies d’alliances électoralistes qui enferment toute perspective dans la recherche désespérée d’une gauche électorale véritable, et d’inscrire la reconstruction politique dans l’action des entreprises et des quartiers.

Le PCF Vénissieux et la revue "Unir les communistes" organisent une rencontre avec des militants, intellectuels et responsables autour du communisme.

Violence des crimes de masse et des guerres, destruction des services publics, du droit du travail, aggravation continue des inégalités, des précarités, des migrations forcées, montée en puissance des extrême-droites... tout pousse à se résoudre à la concurrence généralisée, sans issue progressiste. C’est la victoire de la classe dominante annoncée par le milliardaire Waren Buffet (« La lutte de classe existe, c’est la mienne, celle des riches, qui la mène, et nous sommes en train de gagner »). Comme dit Marx face à la dureté de la guerre de classe, « les hommes sont forcés enfin d’envisager leurs conditions d’existence et leurs rapports réciproques avec des yeux désabusés »

Car la gauche est dans une impasse : le PS est à droite, le Front de Gauche un échec, et les primaires annoncées nous enferment encore dans la présidentialisation !
- Les militants font face à la violence d’un régime qui défait toute illusion de "dialogue social".
- Les électeurs font face à l’échec de l’union de la gauche et de ses promesses électorales, et même aux échecs d’une gauche radicale politicienne et électoraliste.
- les communistes font face aux échecs des stratégies de mutation du PCF enfermé dans le piège des primaires
La force du FN vient de cette impasse à gauche, de l’absence d’un projet progressiste, communiste.

La gauche n’existe pas sans un grand parti communiste !
Cette rencontre avec des militants de dizaines d’entreprises, avec des intellectuels marxistes, des dirigeants du PCF, cherchera à répondre aux questions que se posent ceux qui cherchent le chemin d’une rupture politique réelle, d’une ruture avec le système.
- Comment passer de 1million à 3 Millions dans la rue ?
- Comment unir le monde du travail dans le refus de la loi El Khomri, alors que les 10 millions de chômeurs et précaires considérent qu’ils ne sont déjà plus "protégé" par ce code du travail ?
- Comment mener les luttes de classes face à la répression et à l’émiettement des organisations ?
- Que faire avec les "nuits debout", ne fauf-il pas plutôt des "jours debout dans l’entreprise" ?
- Comment aider le mouvement des jeunes à s’organiser et éviter les provocations ?
- Comment parler de perspectives politiques sans se faire pièger dans l’électoralisme ?
- Comment affirmer que nous ne ferions pas comme Siryza face aux diktats de l’U.E. en continuant à vanter l’impossible "Europe sociale" ?
- Comment dire que nous sortirions de l’OTAN sans critique de l’impérialisme Français ?
- Comment dépasser le spontanéisme et l’émiettement des oganisations. Commet faire vivre une organisation démocratique et efficace ?
- Comment dire que nous voulons une autre société sans lui donner son nom, celui que l’histoire donne à ce qui s’oppose au capitalisme, le socialisme ?
- Comment reposer la question de la souveraineté nationale et populaire, à la fois contre les mondialistes et contre les nationalistes ?
- Comment reconstruire une perspective politique progressiste qui rompe avec l’union de la gauche avec de nouvelles formes de rassemblement populaire ?
- Comment avancer, dans et hors du PCF, dans de réels progrès d’organisations, de mise en réseaux des bases militantes, comment unir les communistes ?

Samedi 30 Avril 9h-17h : Salle Joliot-curie, T4 Joliot-Curie 18h : Cinéma Gérard Philipe, T4 Division-Leclerc

de 9h à 12h Avec des militants d’entreprises... Tous Ensemble Debout,Organisés !

- Introduction Charles Hoareau
- Mickaël Wamen (GoodYear),
- Gérard Cazorla (Fralib),
- Carbone Savoie,
- PSA
- Arkema,
- RVI, SPIE, Bosch, RexRoth, VINCI, SNCF, Total, AirFrance, TSV, Veninov, Hopitaux, IBM, Brandt SITL
- conclusion de Serge Truscello (Bosch)

Michèle PICARD, Maire de Vénissieux 12h-14h : Accueil des délégués d’entreprises, Buffet Solidaire

de 14h à 17h Face au capitalisme le défi communiste

- Introduction Marie-Christine Burricand (PCF Vx)
- Danielle Bleitrach (sociologue),
- Georges Gastaud (philosophe),
- Remi Herrera (économiste),
- Jean Salem (Philosophe),
- Hervé Poly, Texte Unir les Communistes)

Merci Patron, Ciné-Débat 18h- 21h : Cinéma Gérard Philipe

avec un représentant du réalisateur

Annonces

Sites favoris Tous les sites

5 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation