Le vote des communistes du Rhône pour le choix de la base commune du 36eme congrès

, par  pamillet , popularité : 2%

Les communistes ont voté pour choisir le texte de base commune du 36eme congrès qui se tiendra en Février 2013. Après une longue période de discussion sur le choix du candidat aux présidentielles, puis de campagne électorale à forte visibilité médiatique de Jean-Luc Melenchon, puis de législatives difficiles pour le PCF dans le Rhône comme ailleurs, ce vote était attendu pour décider de l’orientation politique que les communistes voulaient donner à leur parti.

4 textes étaient proposés. Le texte "rallumez les étoiles..." proposé par le conseil national a obtenu 65,3%, le texte "unir les communistes..." obtenant 34,4%, le texte "Combattre l’austérité... " 4,8%, le texte "un parti résolument communiste" 1,15%.

L’orientation proposée par le conseil national, confortée par le résultat national, est dans le Rhône marquée par le texte ""Unir les communistes" qui dépasse le tiers des voix, ce qui est son deuxième meilleur résultat après le Pas-de-Calais. L’orientation proposée par le réseau "Faire Vivre et Renforcer le PCF" continue de marquer le département.

Il faut cependant regarder le résultat de manière plus précise :

Tout d’abord, c’est la participation qui révèle le fait principal de cette consultation, l’affaiblissement presque partout des forces organisées du PCF, constat qui est conforme à la situation nationale. Au total dans le Rhône, ce sont près de 300 communistes de moins qui se sont mobilsiés par rapport aux précédentes consultations de 2003 à 2011

2003 32ème congrès 1246 -278 -22%
2006 33ème congrès 1332 -364 -27%
2008 34eme congrès 1139 -171 -15%
2011 candidature aux présidentielles 1315 -347 -26%
2012 36eme congrès 968 en moyenne 300 votants de moins - un quart des communistes...

Pourtant, cette consultation intervient quelques mois après la surprenante mobilisation des élections présidentielles et ce que beaucoup ont considéré comme un renforcement significatif du PCF, avec de très nombreuses adhésions partout... Ces nouveaux adhérents sont-ils venus voter ? Le mouvement de départ de communistes s’est-il renforcé ?

Il faut certes tenir compte que le vote pour le choix du candidat aux présidentielles bénéficiait de l’importance de cette décision dans la vie politique Française. On peut donc comparer la mobilisation de 2012 par rapport à la moyenne des 3 derniers congrès avec consultation (2003, 2006, 2008).

Une analyse par ville est surprenante, car la tendance globale est contrastée. Certaines sections sont mieux mobilisées en 2012 que précédemment. C’est le cas de Caluire [1] (+20%), Givors (+34%), Rillieux (+10%)

A l’opposé, certaines sections perdent beaucoup de votants en quelques années : Bron (-40%), Lyon (-32%), Meyzieu (-50%), Oullins (-33%), Pierre-Bénite (-29%), Saint-Fons (-42%), Villeurbanne (-39%).

On peut noter que l’affaiblissement se produit autant dans des sections favorables à l’orientation nationale que défavorables.

La direction fédérale fait à toute occasion un cas particulier des sections de Vénissieux et de Saint-Fons, dont les directions sont opposées à l’orientation nationale, mettant en doute la réalité des cotisations, et critiquant la forte majorité d’opposition qui s’y exprime. On sait pourtant que des adhérents refusés par la commission transparence pour des raisons parfois obscures se trouvent dans de nombreuses autres villes.
- Mais les seules sections qui affichent un score supérieur à 95% pour un seul texte sont celles favorables à la direction, Bron, Ouest Lyonnais à 100% et Rillieux. Les communistes de ces sections ont-ils eu l’occasion de prendre connaissance des textes ? Le vote a-t-il été présenté comme un choix sur le fonds des textes ?
- Le texte "Unir les communistes" fait un résultat supérieur à sa moyenne nationale dans 8 sections sur 20.
- L’ensemble des textes d’opposition dépasse 10% des voix dans la majorité des sections, et est majoritaire dans 4 sections dont Villeurbanne et Décines.

Il ne suffit donc pas de stigmatiser Vénissieux pour comprendre le résultat du vote dans le département du Rhône. Il faut sans doute s’interroger sur les conditions d’organisation d’un vrai débat pour un choix au fonds par les communistes.

De fait, dans une situation ou toute la direction expliquait il y a encore quelques semaines que le parti sortait renforcé de la bataille des présidentielles, que le Front de Gauche était un atout pour renforcer le parti, que des centaines d’adhésions pouvaient bousculer les vieilles habitudes, on voit que le vote traduit malheureusement un affaiblisse ;ent partout ou presque.

Cette question sera-t-elle discutée à la conférence fédérale ?

Les résultats en voix par section.

Section Cotisants Votants Nuls Allumez les étoiles Unir les communistes Combattre l’austérité Un parti résolument communiste
Beaujolais + Villefranche 117 70 0 62 3 4 1
Brévenne 38 18 0 17 0 1 0
Bron 30 20 0 20 0 0 0
Caluire 12 12 0 8 0 3 1
Corbas 18 17 0 16 1 0 0
Décines 23 16 0 5 4 7 0
Givors 128 102 1 83 12 5 1
Ouest Lyonnais 23 19 0 19 0 0 0
Lyon 282 139 2 108 15 12 2
Meyzieu 17 12 0 11 0 1 0
Neuville 31 26 1 23 1 1 0
Oullins 58 34 1 26 6 1 0
Pierre Bénite 68 39 2 31 3 2 1
Rillieux 25 21 1 19 0 1 0
Saint-Fons 110 55 0 2 52 0 1
Saint-Priest 46 35 0 27 5 3 0
Vaulx-en-Velin 58 54 0 45 5 2 2
Vénissieux 306 215 3 16 195 1 0
Villeurbanne 77 49 1 17 27 2 2
Vote fédération 16 15 0 15 0 0 0
Total Rhône 1483 968 12 570 329 46 11

[1en excluant 2003 ou le vote ne semble pas avoir été organisé

Annonces

Sites favoris Tous les sites

21 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation